Débat # Le coureur lent court-il vraiment?

Mis à jour : janv. 28

1h26 pour boucler un dix bornes pourtant archi plat, d'aucuns diront même hyper roulant! Voilà le genre de performance qui s'étale à la face du monde sur les réseaux sociaux dans le cadre de la vulgarisation du running et de sa corrélative cohorte de "moi je" ... Prenons le parti d'en rire!

Malgré cela, une kyrielle de bonnes âmes tolérantes, gardiennes féroces de l'esprit running, célèbrent le phénomène en félicitant à coup de bons mots, de maximes molles et autres pouces bleus (!) ces nouveaux "héros" de l'asphalte. Plat.





Évacuons les amabilités d'emblée avec des gants, la course à pied est naturellement ouvert à toutes et à tous, pour le plus grand plaisir du commerce, soit. Aussi, on s’ennuierait en course au sein de pelotons de runners glaciaux rivés aux onéreuses montres dictatoriales! On arguera encore que le plus important est de se faire plaisir, ou encore que ce 1h26 se muera en un glorieux 1h24 la semaine prochaine à la corrida de Bourg-la-reine ... oui!

Mais non! Pourquoi ...

Méchanceté, intolérance ... les gardiens du running sont déjà en mode "psychanalyse" de l'auteur. Attention cependant, un rapide coup d’œil à vos profils facebook pourrait révéler quelques lacunes socio-cognitives à votre portrait, et dès lors nous inspirer quelques lignes pleines de ressentiment. Tentant.

Non. Le prétexte est ici d'évoquer d'autres considérations que l'IMC ou l'âge du joggeur lent abonné aux haies d'honneur, privilège du dernier (narcissisme refoulé?) à passer la ligne quand le public est rassemblé dans l'attente du podium ... Nous valons mieux que ça (#).


Qui dit course à pied dit course, courir. Pas marcher. Courir. L'exploit est, pour certaines personnes, de se taper 5, 10 , 21 ou 42 bornes à courir (on autorisera quelques segments marchés sur du long, ô grandeur d'âme). Aussi fanfaronner en incarnant l'esprit running devrait êtrre très fortement pénalisé, puni même! La marche nordique et la randonnée offrent des occasions de marcher à bonne allure sans prise de tête, avec pistolet de départ et chronométrage! Dont acte!

Petite pensée aussi à ceux qui bavent à longueur de mauvaise prose devant les performances de certains champions (Mo Farah & Killian Jornet, les nouvelles muses des footix du running) mais colèrent contre les organisateurs et les temps maximums impartis aux participants pour boucler le parcours. Une véritable communauté de "moi je" revendique ses droits! Droit à courir un marathon! Droit à l'Ultra-trail etc etc. Le sport en compétition postule un niveau! Un socle minimum. Le Hall of fame n'est pas une maison de passe, bordel!

On imagine bien le foutoir si on devait boucler Paris jusqu'au lundi midi pour autoriser les créanciers de la qualité de finisher au MDP à franchir la ligne avec la gloire inhérente! Paradoxe potentiel, ce sont les mêmes qui hurlent contre les bouchons, les grèves ... "moi je" qu'on vout dit! Tout est dû!

Pour conclure, nous baisserons la garde en admettant que le coureur-marcheur n'est pas réellement un souci comparativement aux autres tares qui pullulent de plus en plus au sein des rassemblements running. Le coureur-marcheur-déguisé et le coureur-marcheur qui part en tête pour la photo sont les seules exceptions à notre tolérance de principe.

Le Joggeur Qui Râle



1,315 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com