1h/1km: La police vous traque désormais sur STRAVA | LJQR

On ne va pas se mentir, le temps est au relâchement s'agissant du confinement en général, et de la règle du 1km/1H en particulier. On ne blâme personne mais la police vous guette. Attention!




Et on ne parle pas ici de la police de la Pensée qui semble elle aussi usée et fatiguée de ces assignations illégitimes à résidence. Le zèle n'a pas bossé son endurance fondamentale et a semble-t-il heurté le mur de la trentième délation!


Non, il est question ici de la force publique, de l'Autorité publique! la Ré-PU-BLIQUE! Face au grand relâchement et aux gruges faciles pour contourner la limitation des déplacements (attestations multiples, délit de fuite décomplexé, sorties bi-quotidiennes), et quand le bâton des 135e ne suffit plus à intimider le runner en quête d'évasion anti-névrose, l'Etat fait sien l'adage "aux grands maux les grands moyens" et il se murmure qu'une armée de cyber-policiers surveillerait la masse grouillante en short sur les réseau sociaux du running: Facebook, IG bien sûr mais encore et surtout STRAVA ...


"Une dérive inquiétante qui n'épargne désormais plus personne, runner et cycliste compris!" s'insurgerait presque notre spécialiste en droit des libertés publiques, lui aussi, et de son propre aveu, connecté au fameux réseau social dédié au sport.

Le Graal de ces nouveaux cyber-flics? Traquer le sportif émancipé du fameux 1km/1h! Une politique du chiffre? Vraie et sincère motivation sanitaire? Zèle du Drama Nain? Le débat est vif dans les milieux autorisés. Même Eric Z. est choqué, c'est pas peur dire.


Il faut dire que le relâchement est prégnant, notamment sur les réseaux sociaux où même les modérateurs de groupes dédiés à la pratique sportive (running, trail, cyclisme) les plus cabots , après une attention de tous les instants pour supprimer les partages de contrevenants un brin provocateurs, laissent filer et y vont même de leurs défiances narquoises envers les gestes barrières ...


La guerre est donc bel et bien déclarée entre les gardiens du confinement, qu'ils soient IRL ou 2.0 et les runners excédés en mode mutinerie. On comptera les kudos à la fin de la bataille.


Le runner finira-t-il courir le maquis?


Bonne session!




Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com