Archives olympiques: 5000m (F) JO 1996-2016 | LJQR

Mis à jour : 26 nov. 2020

Retour sur 20 ans et 6 olympiades avec le 5000m (jusqu'en 1996 à Atlanta, les demoiselles évoluaient sur 3000m) féminin et la domination de l'éthiopienne Meseret Defar (double championne olympique et un titre de vice-championne) ...


A Londres en 2012, Meseret Defar s'en va cueillir son second titre olympique sur la distance ...




Rio 2016


  1. Vivian Cheruiyot (Kenya) 14:26.17 (OR)

  2. Hellen Obiri (Kenya) 14:29.77

  3. Almaz Ayana (Éthiopie) 14:33.59


Lors des Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro, l'Éthiopienne Almaz Ayana figure parmi les favorites au titre olympique, une semaine après avoir remporté l'épreuve du 10 000 m en réalisant un nouveau record du monde. Après avoir pris très tôt le commandement de la course, elle est finalement rejointe puis dépassée aux 4 000 m par Vivian Cheruiyot et l'autre kényane Hellen Obiri. La victoire revient finalement à Vivian Cheruiyot qui établit à cette occasion un nouveau record olympique en 14 min 26 s 17. Hellen Obiri est médaillé d'argent en 15 min 5 s 15 et Almaz Ayana médaillée de bronze en 14 min 33 s 59.



Londres 2012

  1. Meseret Defar (ETH) 15 min 04 s 25

  2. Vivian Cheruiyot (KEN) 15 min 04 s 73

  3. Tirunesh Dibaba (ETH) 15 min 05 s 15


En finale des Jeux olympiques de 2012, à Londres, Meseret Defar devient la première athlète féminine à remporter un deuxième titre sur 5 000 m, huit ans après sa première couronne obtenue à Athènes. À la lutte avec trois autres athlètes, dont la tenante du titre Tirunesh Dibaba et la Kényane Vivian Cheruiyot, championne du monde en 2009 et 2011, Meseret Defar parvient à contenir toutes ses adversaires et s'imposer dans le temps de 15 min 4 s 25, devançant d'une demi-seconde Cheruiyot (15 min 4 s 73), et de plus d'une seconde Dibaba (15 min 5 s 15).



Beijing 2008

  1. Tirunesh Dibaba (ETH) 15 min 41 s 40

  2. Meseret Defar (ETH) 15 min 44 s 12

  3. Sylvia Kibet(KEN) 15 min 44 s 96


Meseret Defar figure parmi les favorites du 5 000 m des Jeux olympiques de 2008 après son titre mondial remporté sur la distance l'année passée, et ses records du monde améliorés en 2006 et 2007. À Pékin, sous une forte chaleur, c'est sa compatriote Tirunesh Dibaba, titrée quelques jours plus tôt sur 10 000 m, et détentrice du record du monde depuis juin 2008, qui prend les devants à un tour de l'arrivée et s'impose dans le temps de 15 min 41 s 40, devant Elvan Abeylegesse (15 min 42 s 74), Meseret Defar prenant la troisième place en 15 min 44 s 12. Mais en 2017, Elvan Abeylegesse est convaincue de dopage dans le cadre du réexamen des échantillons des championnats du monde 2005, ses résultats obtenus entre 2007 et 2009 sont annulés, y compris ceux des Jeux de Pékin. En conséquence, l'IAAF réattribue la médaille d'argent à Meseret Defar et la médaille de bronze à la Kényane Sylvia Kibet.



Athènes 2004

  1. Meseret Defar (ETH) 14 min 45 s 65I

  2. sabella Ochichi (KEN) 14 min 48 s 19

  3. Tirunesh Dibaba (ETH) 14 min 51 s 83


En finale des Jeux olympiques de 2004, à Athènes, la course part sur un rythme très lent (1 min 20 s chronométré lors du premier tour) puis s’accélère après 2 000 m par le biais de la Turque Elvan Abeylegesse, nouvelle détentrice du record du monde. La Kényane Isabella Ochichi et l'Éthiopienne Meseret Defar s'emparent ensuite de la tête de la course, et Defar fait la différence lors du dernier virage en franchissant seule la ligne d'arrivée en 14 min 45 s 65. Elle devance de plus de deux secondes Isabella Ochichi (14 min 48 s 19) et de près de six secondes sa compatriote et championne du monde en titre Tirunesh Dibaba (14 min 51 s 83).



Sydney 2000


  1. Gabriela Szabo (ROM) 14:40.79

  2. Sonia O''Sullivan (IRL) 14:41.02

  3. Gete Wami (ETH) 14:42.23



La Roumaine Gabriela Szabó figure parmi les favorites du 5 000 m des Jeux olympiques de 2000, après avoir notamment remporté deux titres consécutifs de championne du monde en 1997 et 1999, et dominé la majeure partie des meetings estivaux grâce notamment à sa pointe de vitesse finale. À Sydney, Szabó est au coude-à-coude avec Sonia O'Sullivan à 600 m de l'arrivée, mais elle parvient à faire la différence dans les derniers mètres de la course en s'imposant dans le temps de 14 min 40 s 79 (nouveau record olympique), devant O'Sullivan, médaillée d'argent en 14 min 41 s 02 (record d'Irlande) et l'Éthiopienne Gete Wami, médaillée de bronze en 14 min 42 s 23.




Atlanta 1996


  1. Wang Junxia (CH) 14 min 59 s 88

  2. Pauline Konga (KEN ) 15 min 03 s 49

  3. Roberta Brunet (ITA) 15 min 07 s 52


Le 5 000 mètres féminin fait sa première apparition olympique à l'occasion des Jeux olympiques de 1996, à Atlanta, prenant la suite du 3 000 m disputé à trois reprises entre 1984 et 1992. Le 5 000 m féminin a été disputé pour la première fois lors d'un grand championnat inter-continental l'année précédente, aux championnats du monde d'athlétisme 1995. La finale des Jeux olympiques de 1996 est remportée par la Chinoise Wang Junxia dans le temps de 14 min 59 s 99, devant la Kényane Pauline Konga (15 min 3 s 49) et l'Italienne Roberta Brunet (15 min 7 s 52). L'Irlandaise Sonia O'Sullivan, championne du monde en titre, est contrainte à l'abandon en raison de la chaleur.





Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com