| Athlétisme | La saison 2020/21 est-elle flinguée?

Compétitions officielles - Calendrier. De grosses interrogations sur l'intégrité de la saison 2020/21 d'athlétisme en raison du "contexte sanitaire".


Après les annulations en cascade (Marathon et semi de Paris, UTMB, EcoTrail, Diag' et constellation de petites courses de province) en raison du sacro-saint "contexte sanitaire lié au COVID", on peut d'ores-et-déjà s'interroger sur la saison sportive qui s'annonce (si la FFA prolonge la validité des licences jusqu'au 31.10, la saison a bien débuté au 01.09) avec un calendrier 2020 largement biffé en rouge vif!


Craintes sur la saison 2020/2021!



Et si ta licence 2020/21 ne servait finalement à rien? Un peu comme celle de la saison passée me direz-vous, encore que ... Nul besoin de licence pour courir les quelques saucissons exemptés par la boucherie sanitaire des annulations ...


Les petites structures risquent de souffrir mais on imagine bien une chute des inscriptions après un exercice rogné jusqu'au sang et une année qui s'annonce (non pas "noire" car c'est politiquement incorrect désormais d'associer cette couleur au négatif, c'est l'idéologie qui commande) ... aléatoire!


France de 10km décalé, déplacé puis "modifié" ... bref, annulée (ne tournons pas autour du pot). Montauban 2021 risque de faire un rappel de Montauban 2020 (ils 'agit de Cross-Country) ... D'ailleurs, les premières annulations viennent d'être annoncées (on pense au Challenge Carrington de Louviers - plus vieux cross de France), prémisses à une destruction méthodique du calendrier devant mené aux France de ... Montauban.


Mais Roxana nous dira que tout ceci n'est rien. Il faut dire que la FFA a su trouver un créneau estival pour défouler les bolides affûtés pendant le confinement! #StayAtHome permet de briser les personal best (surtout au niveau mondial avec une pluie de records du monde, sans parler des watts développés sur la Grande Boucle), pourquoi s'entraîner toute l'année?


On imagine mal, cet hiver, les compétitions indoor avoir lieu avec la saison de la grippe, de gastro et de Covid-19-20-21.


Il faudra, au mieux (?) se contenter de quelques saucissons sordides avec masque avant et après (en attendant le "pendant" qui se voit déjà çà et là) et ambiance douche froide.


Les autorités politiques et leurs délégations locales (plus ou moins en proie au zèle sécuritaire) mettent une pression constante et parfois sournoise sur les organisations. Exigences "protocolaires" teintées de menaces ... On préfère lâcher l'affaire à regret. Sans compter la crise du bénévolat ...


Avec la saison automne-hiver, on peut craindre également une fermeture des pistes d'athlétisme, ou encore des contraintes sur les séances de groupe (groupe de 10, distanciation sociale ...).


Le running classiquement présenté comme un vecteur de sociabilisation devient terre de distanciation sociale (l'autre est un danger potentiel)

L’athlétisme et le running sont lucratifs pour quelques marques - le runner étant souvent un acheteur compulsif déflorant un nouveau segment - mais la FFA n'a pas le poids de la FFF, bien au contraire. Le business model et l'emprise de l'athlétisme sur la société (décliné running pour tous) ne sont pas ceux du football (la comparaison est largement reprise par celles et ceux qui se plaignent du sort qui leur est réservé). Jean-Run, s'il consomme docilement tout azimut n'est malgré tout pas une vitrine comme Neymar Jr et consorts!


"Du pain et des jeux pour la plèbe" n'a pas besoin de l'athlétisme pour mettre en marche l'ingénierie sociale du chaos actuel.

Privé de compétition, le runner va-t-il devoir à nouveau présenter document pour aller courir une heure autour de son quartier résidentiel sous la menace de 135e en cas de forfaiture?


Courir rendrait intelligent selon quelques études (flatter le consommateur), il serait temps de le montrer concrètement!


Le mal avance par ces petites touches que le niais ne perçoit pas. Pis encore, le niais en réclame davantage et dénonce l'Autre qui ne pense pas comme lui. En invoquant son Bien individuel, il autorise le Mal collectif (cette tendance est valable en toutes choses).



Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com