DOSSIER: Comment courir 10km en moins de 40 minutes | LJQR

Mis à jour : oct. 13

Courir, c'est du plaisir avant-tout mais c'est aussi - et ceci n'est pas exclusif du plaisir - des chiffres et de la sueur! Les données GPS nous alimentent ainsi  en chiffres pendant nos sessions: allure, FC, durée, distance, VO2Max, moyenne ... On ne va pas se mentir, on finit tous  par prendre (plus ou moins) en considération ces données et il nous est désormais compliqué de courir sans rien au poignet.



Aussi, et tout naturellement, nos entraînements devront se concrétiser en course par un CHRONO! On appelle cela un objectif. Moins de 3 heures sur marathon, 1h30 sur semi et moins de 40 minutes sur 10km figurent parmi les Graal de nombreux coureurs ...


Passer sous les 40 minutes sur 10km est un très beau défi à relever lorsque l'on pratique le running. Selon votre âge, votre sexe, votre degré d'implication mais aussi votre matériel génétique (connaissez-vous la fabuleuse histoire des mitochondries?*), ce challenge impliquera une immersion complète dans l'entraînement et une rigueur d'ascète en terme d'hygiène de vie (alimentation, hydratation, récupération, sommeil ...).


Des efforts, des sacrifices pour d'autres, qui seront récompensés par la joie intense de passer la ligne sous une arche affichant 39' et fractions ...


Loin du pathos habituel très en vogue dans le monde du running, notamment sur les réseaux sociaux, il ne suffit hélas pas de vouloir pour pouvoir. Les objectifs postulent rigueur et efforts. Du temps aussi, plus ou moins. La patience et la progressivité ne devront pas être vécues comme une charge "dépassable" au risque d'échouer, et parfois pire, de se blesser. La déception d'un échec et l'impatience face au progrès pourront par ailleurs tuer votre amour naissant pour la course à pied. Caprice du tout "tout de suite".


Immersion avec Evelyne Audet dans sa quête d'un SUB40' sur 10 km ...


Documentaire « Courir 10 km en 40 minutes », Evelyne Audet, La Presse Plus, 2015


Evelyne Audet


La clé de voute de tout cela, c'est l'entraînement. Mieux encore, la rigueur! Éloignez des slogans creux et passez au concret. A la sueur. AU vrai.


"Prendre cher à l'entraînement pour être facile en course."


Comment dès lors, progresser et passer sous les 40', en s'inspirant de la méthode québécoise?


Toujours chez nos amis et cousins québecois, les BONS conseils du Docteur Denis Boucher, promoteur du concept (trop) repris par les amateurs de runnings 2.0 sur les réseaux sociaux ... Courir lentement pour courir plus vite et plus longtemps. Un concept largement biaisé par sa mauvaise compréhension et appréhension par le runner lambda, heureux de trouver là une justification scientifique à leur dévoiement patent du sacro-saint NOPAINOGAIN ...



Le Dr Denis Boucher vous explique comment vous utilisez vos réserves énergétiques à la course et pourquoi courir lentement vous amènera à courir plus vite et plus longtemps. Développez votre endurance...


Courir lentement afin de courir plus vite et plus longtemps


Non content de poser ce principe, le Dr Boucher remet en cause les vertus de l'entraînement à haute intensité, qu'il décrit comme une "arnaque"!


Ainsi, le Dr Boucher démontre, chiffres à l'appui, que les mérites attribués à l'entraînement de haute intensité sont amplement exagérés.


L'arnaque de l'entraînement de haute intensité


Le clivage coureur à pied - Runner investit, à la suite de ces deux conférences (capsules) le terrain scientifique.


Attention de ne pas devenir un diesel en formatant votre physiologie aux allures trop modérés.


Pour que le plaisir se conjugue avec les progrès, penser à varier vos séances et à poser une programmation pertinente selon le calendrier et vos objectifs à court, moyen et long terme. La littérature offre de quoi s'initier ludiquement à ces considérations. Prendre une licence dans un club est également une saine alternative à la stagnation et à l'usure de la motivation, outre le lien social qu'elle autorise.





L'aspect biologique



Quelques éléments pour se familiariser avec la mitochondrie, cette usine à énergie du muscle





Fascinant n'est-ce pas? Tellement plus que faire des runfies.

Pas le temps de niaiser, je file fractionner!

Sportivement



Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com