Comment gérer une mauvaise chute # L'exemple de Célestin (runner) ...

Mis à jour : janv. 30

Les pages facebook dédiées au running ne parlent que de ça!  L'information est placardée partout! C'est un drame! célestin s'est cassé la gueule il y a 5 minutes à peine lors de sa séance de VMA! La bête immonde est encore fumante, un trou sournois et fielleux, le cliché de la haine est joint à la publication, naturellement! Exhaustivité de l'information oblige ... Mine dépitée et premier diagnostic hasardeux à l'appui, un selfie nous rassure malgré tout, Célestin est en vie et bien conscient.

Un pansement et une compresse de mercurochrome plus loin,Célestin retrouve une vie (à peu près) normale. Mais quelle frayeur pour la runningosphère 2.0 ce matin ..

Stop, on nous murmure dans l'oreillette (expression pouacreuse) que toute le monde s'en fout! C'est peut-être là que réside la plus létale blessure pour Célestin ...





Contexte


Quelle frayeur! Torsion de la cheville, genoux et coude ensanglanté (trois gouttes selon les médecins, mais des litres sur l'échelle de chowshott!), tu as chuté ce matin au parc. Surmenage? Distraction? Mauvais coup du sort? C'est décidé tu vas acheter de nouvelles chaussures!


Pour le runner exposé, tout est aussi prétexte à l'acte d'achat! Bref. Tu étais si bien ce matin, tu volais presque, en rase motte certes mais tu imitais Pégase avec tes pégasus quand tu t'es niké à la sortie de ce virage un poil caillouteux (en réalité tout juste gravilloneux)! Il te fallait immortaliser l'instant et nous en faire part, ce qui venait de t'arriver était trop dingue et allait intéresser l'universalité ...


Ce petit enfant en draisienne n'a sans doute pas vraiment compris pourquoi, gisant au sol, ton premier réflexe a été de te prendre en photo. Selfie et gros plans sur tes futures croutes anguleuses! Sa mère non plus d'ailleurs ... qu'a-t-elle bien pu répondre à son rejeton quand il lui a demandé ce que "faisait le monsieur là-bas?" ... On préfère ne pas savoir, même si on a une idée!


Les quelques témoins de la scène, dépouillés de grille de lecture face à ce tableau iconoclaste, ont été priés de facto de ne pas s'enquérir de ton état! Tu les conchieras pourtant en commentaire de ton roman photo quotidien! Sociopathe!



Ton réconfort, ton salut ...


Les milliers, enfin les centaines, non toujours pas, la poignée de notifications facebook te soutenant dans ton péril sonnent comme un yacht à toi seul affrété en plein naufrage de Titanic ... tout ne va donc pas si mal. Le soutien 2.0 est moins efficient qu'une béquille ou qu'un glaçage mais cette chaleur te réconforte. Ca valait presque le coup de te blesser pour pouvoir le dire et réaliser à quel point la foule anonyme 2.0 t'aime fort, #FreeHugs!

"Tu reviendras plus fort", dixit Sandra, modératrice de la page - Me, Running and I - dans un élan très esprit running 2.0 ... "Même pas mal" ironise Didier, simple quidam plus mouton que berger. Des cœurs et des pouces levés ainsi que des grr en pagaille! Sympathique communauté, soudée! Tu es ému! Mais tu cours seul. Et tu finis par prendre des photos de tes guiboles meurtris.


Triste ou pathétique? Pourquoi choisir!?


Au fait, comment le Joggeur qui râle sait-il tout cela?  Il s'est juste contenté de le lire sur à peu près tout ce qui se fait de pages facebook dédiées au running! Contrairement à ta cheville, on ne se foule pas! Et les nôtres, malgré notre ego, vont très bien!


Prompt rétablissement Célestin et ne t'avise pas de courir blessé en mode "machine" pour épater facebook!


Le Joggeur Qui Râle

 

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com