Coronavirus # Pas de course avant 2021?

Le confinement se prolonge et devrait l'être encore à l'issue de cette première prolongation. La saison de piste et les belles courses du printemps sont d'ores et déja annulées (du moins reportées, pour certaines et pour l'instant) et il nous semble bien naïf de croire qu'à la rentrée, toute sera dans l'ordre et que loisir nous sera donné de nous réunir par parquets de runners sur les événements du calendrier.


Comment en effet, imaginer passer du confinement strict aux rassemblements king size? Soyons sérieux quelques instants ...




Le bruit circule et la rumeur enfle désormais, doucement. Alors que nous attendons tous la rentrée et la nouvelle planification d'événements tels le semi et le Marathon de Paris notamment, il se murmure que finalement, tout sera reporté à 2021. Autrement dit, une annulation pure et simple des éditions 2020 de très nombreuses courses. De la plus mineur et locale à la majeur et  internationale.


Valse à deux temps (report, annulation)


En s'armant d'un brin de bon sens et passée la déception inhérente à une telle perspective, cela ne semble en rien "abusé"!


Comment envisager de passer d'un confinement strict à des réunions massives? Certes, le nouveau virus est sans nul doute lui aussi saisonnier (encore que de nombreux mystères l'entourent) et il devrait se faire petit sitôt les beaux jours arrivés, certes, mais la crise sanitaire que nous vivons actuellement et sans précédent et nul ne saurait prédire quoi que soit.


Ni catastrophisme ni enthousiasme niais.

Pour le coureur à pied, comment gérer cette période de confinement et d'entraînement allégé et l'impossible projection? Pas de vraie recette miracle. Entretenir la forme, ne pas sombrer dans le craquage, notamment alimentaire afin de pouvoir se remettre en selle au moment opportun.


Pour le runner (du 2.0 au coureur du dimanche), cela ne change assurément pas grand chose, si ce n'est l'impossibilité d'accrocher un dossard ... Pour la gesticulation numérique, le contexte autorise bien des pitreries pour se faire mousser sur les réseaux sociaux.


Alors oui, cette hypothèse, on ne veut pas la prendre en considération car elle implique beaucoup de déceptions, de frustration.


Mais à bien y réfléchir, les instances (Ministère des Sports, Ministère de la Santé, la FFA ... ) seraient en effet bien inspirées de reseter l'année 2020 et de regarder 2021 (année olympique) afin de stériliser tous les faux espoirs et de permettre une vision pour le coureur à pied.



Nous vous tiendrons au parfum de ce très vilain poisson qui pourrait sentir très mauvais à la rentrée s'il n'est décroché du dos-ssard du runner en confinement.





Le Joggeur Qui Râle



 

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com