Logo 2 (2).png
 
 
 

Photos de course # Comment avoir l'air Cool en toutes circonstances ...

Mis à jour : janv. 29

Improviser l'originalité quand tu es en bout de course et qu'un photographe sans scrupule s'apprête à t'immortaliser numériquement ... gageure?

Assurément pas! La Communauté Running a su développer trésors de trucs et astuces malins pour rester  - sympa! - en toutes circonstances ... Merci.

A défaut de courir vite et/ou d'être élégant, tu auras au moins l'air cool ...

Rapide coup d’œil sur cette nouvelle pollution casée entre médailles de #Finisher et selfies de l'amitié (sportive) ...




On va pas se mentir, nos réseaux sociaux fourmillent de photographies de nous-mêmes en plein effort! Grand merci d'ailleurs aux photographes - souvent amateurs et bénévoles - qui nous croquent aux bords des routes dominicales ...

Quelles attitudes adopter quand vient à poindre ce rendez-vous avec l'éternité? Le coureur moyen ne court qu'avec ses jambes. Il a donc tout loisir de s'exprimer avec ses mains ... Inventaire!

 Le classique cœur avec les mains

 Telle l'épidémie contamine les pelotons, le coeur avec les mains tâche les albums photos. Pourquoi et commun? Grande question. Nous séchons y répondre, sans doute notre cœur à nous est trop sec pour ce faire.


Tout cela n'est qu'amour donc. L'amour de l'effort, de la sueur, des pelotons, des magasins de sport et des chaussures. L'amour inconditionnel de soi-même sur selfie qui sait? Un geste trop vu et décliné à toutes les sauces. Ridicule par essence, nous prévoyons l'extinction de la menace sous peu. Et sans vaccin.

Le "v" de victoire ( -à la Smiley- Pyrrhus)*

Un classique acceptable. Il permet à son auteur de ne pas trop en faire tout en marquant le coup. Jean-Run pourra arguer d'une relative aisance à ce moment clés de la course et même en tirer argument pour légitimer son classement moribond. Efficace et sans effet secondaire.


* Jeu de mot beaucoup trop complexe pour les commun des runners 2.5

L'index vers les cieux

Connoté EI (et heures sombres), ce geste anodin est à proscrire. Politiquement correct pour les besoins de la cause (ne pas alourdir l'article), nous avons raisonnablement décidé de ne pas le reproduire ici. Hélas, on peut le retrouver régulièrement exécuté avec désinvolture ...

Le "ok" avec les doigts

Très mainstream malgré les mises en garde des conspirationnistes en herbe qui y voient la marque du diable (6.6.6) ... Étonnant. La trombine de Donald T.  reproduisant avec tact la figure pourrait modérer le recours de la part des ex-abonnés de Canal + période Petit Journal, qui sait?


Vulgairement, le runner ici cherche à dire "tout va bien, je contrôle". Facile ceci dit à 5'35" de moyenne sur 10km route. Qu'importe, son auditoire est profane et trouve cela cool ... OKLM!

Le "Ok" avec le pouce

Le minimum syndical. Tout va bien chez le runner osant timidement la figure. A peine condamnable sauf mauvaise foi palpable (cela ne nous effraie pas)!

Déclinaison salutaire: "clin d’œil" symbolique au photographe plus qu'accessoire graphique pour ego en ravito!

Satanas et Diabolo

La rock'n'roll attitude pour puceaux se fait doucement mais sûrement sa place dans les pelotons touffus et chamarrés des saucissonades du dimanche! Flûte!

Le mec a généralement des compressions jusqu'aux rotules et tout l'attirail clinquant qui va bien! Préjugés? Affirmatif. Ou constat empirique, aussi. Et surtout!

Une grimace accompagne de facto la mimique. Le runner ici cherche à amuser son monde. Enfin, son petit monde à lui. Pas de quoi remplir le bataclan pour cet eagle of the death metal au finish heureusement plus comique (malgré lui) que tragique (et merci bien!).


Ce runner un peu beauf ne risque guère de trop vous gêner tant il n'erre qu'en fin de peloton ou navigue sur les courses à obstacles! Destroy attitude oblige ...

La spéciale "Grizou"


 S'inspirer d'une gimmick d'un footeux sans charisme sonne tel l'aveu du gosse les pognes pleines de confiote! En fait, le runner se rabaissant à cela est gênant, malaisant même! Un jour, il faudrait qu'un ami se dévoue pour lui dire. Déclinaison aggravante: faire du jeunisme avec!


Allez file dans ta chambre, et qu'on ne te revoie pas ici!

Et à  part tes mimines ....?

La langue malicieuse

 Le tirage de langue intempestif s'est substitué aux sinistres et funestes duck faces! Mais le meilleur est l'ennemi du bien! Alors que faire?

Pas facile ... Dire au runner qui tire la langue dès qu'il voit un mec avec un appareil photo de cesser illico presto cette offense! Et le menacer de l'y contraindre manu militari! Grosso Modo lui faire bien comprendre qu'il est grotesque et importun ...


Complication et digression: quand le runner à langue pendue est lui-même "photographe" (en bref qu'il prend des selfies) ... Condoléances.

Le sourire niais

Plusieurs grilles de lecture ici. Nous ne sommes pas toujours à notre avantage quand le fourbe dégaine son flash silencieux camouflé en fin de courbe (et de relance) ... Petite fouine est parfois le sobriquet du photographe venu ici même, ce dimanche matin frileux, bouffer du runner!

Alors parfois, Régis souffre et affiche comme un rictus, celui du labeur! Mais sans légende, les images parlent d'elles-mêmes et elles sont catégoriques: tu as l'air con!

Alors, autant faire comme Mathis et prévenir pour ne pas avoir à guérir les maux par des mots: affiche un grand sourire satisfait à l'objectif! Bingo, tu as gagné!

Le saut de cabri

A réserver pour les débuts de courses pour le quidam, à improviser sur la finish line pour les plus compétents!

Fanfaron de seconde zone ou triomphateur arrogant?


Ne faites donc pas semblant d'hésiter, la réalité choisira pour toi aussi implacablement que les Lois de la Gravité!

Le mec qui danse

On vous laisse admirer cette crise majeure d'ego en public. Et dire que certains trouvent cela fun ...





Nous condamnons  bien évidemment et sans réserve cette attitude catalysée par les caméras et les pixels du buzz!

Transition toute trouvée donc, avec ...

Le mec fait l'avion ...

Généralement, le runner déguisé a le quasi-monopole de la figure (avec le footeux dopé après un but non décisif) ...


La légère accélération inconsciente pour feindre l'allure supersonic fera sortir Jean-baptiste de son allure (si on peut appeler cela une allure, cf. 6'25") et sera donc fatal ... c'est le crash. Bilan: un disparu! Tragique quoique non relaté dans les faits d'hiver du canard du coin.

Enfin, last but not least ...

Le pathos lacrymal pour les #Followers

On nous reproche - parfois - de nous acharner sur Martine! Mouais ... Si Martine ne synthétisait pas la quintessence de l'éventail 2.0 / 3.0, elle ne ferait pas les choux maigres du Joggeur qui râle ...

Mais une synthèse, ça se respecte aussi ... autant que Martine cultive (en vérité plante) la grandeur cognitive de ses #Followers à la mode ... à la mode de chez nous!


Le runner sur instagram aime décliner ses humeurs et son humanité complexe! Pourquoi ne pas étaler un bon pathos sur sa communauté déprimée à base de lacrymal, de larmes et de dépassement de soi surjoué ... Efficace!

Deux Ecoles ici pour le runner qui entend exploiter les images:

La première consiste à chialer en restant évasif.ve ... et cueillir ensuite les commentaires. Les exploiter pour en rajouter une couche et y aller de sa FAQ ou de sa vidéo spéciale "Mon marathon: ma plus belle victoire contre moi-même" (par exemple).

En face, l’École de la transparence où l'image est agrémentée de son pathos d'emblée!

La pudeur est une Valeur rétrograde et quasi-Poujadiste dans le nouveau monde numérisé! Au mieux, elle n'est qu'un obstacle à l'émancipation du Moi, autre petit nom donné pudiquement (en réalité hypocritement) à l'Ego ... cet autre Soi qui te murmure tellement de mal de ton Soi originaire et sain que tu as fini par lui tourner le dos (comme sur ces photos où tout prétexte est bon à montrer tes fesses histoire de satisfaire ta clientèle masculine ... le discours est réversible s'agissant du runner instagrameur mâle, ou encore transposable concernant le runner insta gay).

*

**

Le néant étant par définition sans borne, cette liste est naturellement non exhaustive. Nous vous invitons à la compléter en commentaire.


Le Joggeur Qui Râle

338 vues

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com