Dopage # Le champion Mo Farah est-il un tricheur ?


Mo Farah est dans le collimateur des agences anti-dopage (sauf celles de la Grande-Bretagne visiblement) et de certains journalistes, notamment depuis qu'il a annoncé son retard sur les pistes en tartane dans l'optique d'un troisième titre olympique sur 10000m à Tokyo. Il faut dire que l'athlète a été l’élève du trop fameux Alberto Salazar, suspendu 4 ans en septembre 2019 pour "pratiques dopantes", jusqu'en 2017. Sans revenir exhaustivement sur le dossier dopage, l'actualité nous permet au moins de revenir sur la grande période de Sir Mo Farah (2011-2017) sur la piste. Période pendant laquelle le britannique d'adoption (originaire de Somalie, il a rejoint Londres alors qu'il avait 8 ans) a trusté les 5000 et 10000m en ne laissant que des miettes à la concurrence.



Un documentaire de la BBC diffusé lundi dernier (24.02.2020) révèle que Mo Farah, a menti à l'agence antidopage américaine en 2015 au sujet d'injections de compléments à base de L-carnitine, peu avant le marathon de Londres 2014. Le multiple médaillés mondiale et olympique devait ensuite rétropédaler au risque de se péter le biceps fémoral ... Il y est question d'injections de L-Carnitine (complément disponible à la vente et autorisé mais hors administration IM/IV). Les reporters de la BBC (Mark Daly)ont pu accéder aux comptes-rendus d'auditions entre l'athlète britannique et les officiels de l'Agence américaine antidopage (Usada) de 2015. Extraits*: « Usada (agence anti-dopage US) : Si certains affirment que vous avez reçu des injections de L-carnitine, mentent-ils ?

Mo Farah : Ils ne disent pas la vérité, à 100 %. Je n'ai jamais reçu d'injections de L-carnitine.

Usada : Êtes-vous sûr qu'Alberto Salazar ne vous a pas recommandé de prendre des injections de L-carnitine ?

Farah : Non, je n'ai jamais pris d'injections de L-carnitine.

Usada : Vous êtes absolument certain, qu'aucun médecin n'a mis d'aiguille... dans votre bras... pour injecter de la L-carnitine quelques jours avant le marathon de Londres ?

Farah : Non, aucune chance. » Après s'être entretenu avec Barry Fudge, le référent longue distance des athlètes britanniques (lequel a été interrogé par l'USADA la veille et admis les injections), nouvel échange ... « Farah : Désolé les gars, je voulais juste que ce soit clair. J'ai bien pris le produit, mais à l'époque je pensais que je ne l'avais pas pris.

Usada : Donc vous avez reçu de la L-carnitine... avant le marathon de Londres ?

Farah : Oui... Il y a eu beaucoup de discussions avant... et Alberto (Salazar) se demandait constamment : ''Quelle est la meilleure chose ?'', ''Qu'est-ce qui est le mieux (pour ses athlètes) ?'' » « Tout me revient, mais à ce moment-là je ne m'en souvenais pas » (Mo Farah) Pour information, La L-carnitine est autorisée par l'Agence mondiale antidopage (AMA), à condition que les injections par intraveineuses respectent le dosage de 50 ml par période de 6 heures. Au-delà de cette "posologie", les effets seraient comparables - selon certaines études - à du dopage sanguin en terme d'effets ergogéniques.



Les journalistes d'investigation font le travail ...


L'agence anti-dopage britannique, l'UKAD, déjà pointée du doigt pour avoir "refusé" de contrôler des échantillons de Mo Farah par crainte de "détériorer ceux-ci" en dernier lieu a déclaré ... « Nous serions ravis de pouvoir examiner toutes les données que Panorama a acquises au cours de son enquête (...) Si quelqu'un possède des informations susceptibles d'intéresser l'UKAD et ses enquêtes, nous les invitons à nous contacter ».


Il convient de rappeler que c'était un premier reportage de la BBC (BBC Panorama) de ... 2015 qui avait été le déclencheur de la grande enquête sur le système Salazar et abouti à la suspension de 4 ans prononcée en septembre dernier par l'USADA. Mo Farah ne souhaite pas répondre aux nombreuses sollicitations de la presse. Encombrant. Personne n'a à ce jour entendu Sir Mo Farah dire le moindre mal de son ancien mentor. Selon le point de vue, on appelle cela de la loyauté. Ou bien s'agit-il de la Loi du silence ...

Alberto Salazar (triple vainqueur du marathon de NYC, 13'11''93 sur 5000m, 27'25''61 sur 10000m, 2h08'52'' sur marathon), outre Mo Farah, avait sous son aile des athlètes tel Galen Rupp, Sifan Hassan, Konstanze Klosterhalfen ou encore Donovan Brazier ...



I Was the Fastest Girl in America, Until I Joined Nike | NYT Opinion



Sifan Hassan & Konstanze Klosterhalfen (8:20,07 min) 3.000 m - Diamond-League-Meeting in Stanford / USA - Deux élèves de Salazar écrasent la concurrence





Les titres mondiaux et olympiques de "Sir" Mo Farah en images (2011-2017)


2011-2017, soit la période de collaboration entre Farah et Salazar ...

5000 Metres Final Men IAAF World Championships Daegu 2011


Mo Farah Wins Men's 5000m Gold - London 2012 Olympics

Mo Farah Wins 10,000m Gold - London 2012 Olympics


Élu athlète européen de l'année 2012.


Finale 5000m Moscou 2013


10000m Mondiaux Moscou 2013


Men's 5000m FINAL Full Race World Championships Beijing 2015

Men's 10000m Final Beijing 2015


Rio 2016 / Athlétisme: Le double-double de Mo Farah après son succès sur 5000m


Rio 2016 / Athlétisme : Mo Farah conserve son titre olympique sur 10 000m



Men's 10000m Final | IAAF World Championships London 2017

  1. Flying Mo n' a pas laissé grand chose à la concurrence sur cette période sur la piste mais aucun record du monde assez paradoxalement eu égard cette domination écrasante sur 6 saisons. Rappelons que le 13 avril 2014, Mo Farah prend part pour la première fois au Marathon de Londres. Il y termine huitième en 2 heures 8 minutes 21 secondes pour cette première participation à un marathon. Le 26 mars 2016, Mo Farah termine troisième des Championnats du monde de semi-marathon en 59 min 59 s. Le 31 octobre 2017, il cesse sa collaboration avec son entraîneur américain Alberto Salazar en déclarant « Je ne quitte pas Alberto Salazar à cause des suspicions de dopage ». 2018, Mo Farah obtient une troisième place au marathon de Londres le 22 avril en établissant un PB en 2 h 6 min 21 s et abaisse par la même occasion le record britannique du marathon détenu jusque là par Steve Jones depuis 1985. Le 7 octobre, il remporte le marathon de Chicago en 2 h 5 min 11 s et établit au passage un nouveau record d'Europe du marathon. Les Personal Best de Mo Farah Piste en extérieur 800m 1 min 48 s 69 le 3 août 2003 à Eton 1 500m 3 min 28 s 81 (Record National) le 19 juillet 2013 à Monaco Mile 3 min 56 s 49 le 6 août 2005 à Londres 2 000m 5 min 6 s 34 le 9 mars 2006 à Melbourne 3 000m 7 min 32 s 62 (Record National) le 5 juin 2016 à Birmingham 2 miles 8 min 20 s 47 le 3 août 2007 à Londres 5 000m 12 min 53 s 11 le 22 juillet 2011 à Monaco 10 000m 26 min 46 s 57 (Record d'Europe) le 3 juin 2011 à Eugene Piste en salle 1 500m 3 min 39 s 03 le 28 janvier 2012 à Glasgow Mile 3 min 57 s 92 le 4 février 2012 à Boston 3 000m 7 min 34 s 47 le 21 février 2009 à Birmingham 2 miles 8 min 03 s 40 le 21 février 2015 à Birmingham 5 000m 13 min 09 s 16 le 18 février 2017 à Birmingham Route 5 km 13 min 30 s le 26 décembre 2006 à Stranorlar 10 km 27 min 44 s le 31 mai 2010 à Londres 15 km 43 min 13 s le 25 octobre 2009 à Portsmouth 10 miles 46 min 25 s le 25 octobre 2009 à Portsmouth Semi-marathon 59 min 07 s le 8 septembre 2019 à South Sheilds Marathon 2 h 5 min 11 s (Record d'Europe) le 7 octobre 2018 à Chicago Dans une vidéo postée sur YouTube en novembre 2019, il annonce son retour à la compétition sur piste en vue des Jeux Olympiques 2020 de Tokyo, où il espère remporter une troisième médaille d'or sur 10 000 m après Londres en 2012 et Rio en 2016 .... Depuis cette annonce, les rumeurs et suspicions ne cessent de graviter autour du Sir ... Le Joggeur Qui Râle * Source L'équipe

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com