Gagner son 1er trail: Mode d'emploi |LJQR

Mis à jour : oct. 5

On a beau dire qu’on court pour le plaisir, le paysage, la convivialité ou encore les bières d’après course, personne ne convaincra personne en disant que la performance et le classement indifférent totalement le trailer ! Pas à nous ! Pour envisager et même viser une bonne place, voir même carrément le podium, il est quelques fondamentaux à respecter … Adoptez donc la bonne stratégie.

Mieux encore que d'admirer le paysage, la performance permet de faire corps avec ...

Le traile et l'ultra, c'est un peu comme le triathlon, ça se passe en trois temps.


Une course, ça se gagne sur les sentiers. Mais ça se perd surtout avant la course …

La veille de trail …

La Pasta Party, cette classique, doit rester raisonnable. Se faire péter le ventre de pâtes carbonara (supplément œufs, crème, lardons double dose, pinard, entrée/dessert) n’est pas une option #Healthy bien au contraire. Un bon sommeil passe par un dîne raisonnable. Choisis ton camp entre cercle vicieux et cercle vertueux ! Cet élément de stratégie conditionne assez sensiblement un second ...

Bonne stratégie pipi-caca

La hantise du coureur (qu’il pratique le long ou le court, l’ultra ou le cross-country), la selle. Si le pipi est facilement gérable (surtout pour les hommes) au départ d’une course (le plaisir de pisser contre un arbre et sa mousse), le caca – qu’il soit nerveux ou pas – d’avant course confine même à l’obsession chez certains coureurs. On peut perdre sa course à ce moment là ! Se lever tôt et respecter les fondamentaux de la diététique d’avant-course sont ici maîtres mots. L’échauffement d’avant-course devrait permettre de sauver la mise in extremis en s’extrayant de la foule en s’enfonçant dans la forêt. Ne pas se perdre ...

La première bataille : le parking !

Sauf à arriver une heure et demie à l’avance (possible si vous avez su gérer la stratégie précédente), la guerre pour trouver une place décente sur l’aire de stationnement pourra vous faire perdre de l’influx ! Cette énergie si précieuse quand il s’agit d’amortir une bosse scélérate est votre plus grande alliée quand il s’agit de disputer une place à l’arrivée ! Ne gâchez pas tout à ce moment là, par pitié !

Jouer des coudes pour se placer au départ

Ne jouez pas les timorés, placez vous en tête de gondole au milieu des vedettes locales, vous gagnerez de précieuses secondes à ne pas devoir slalomer entre les M2 et M+ … Pire, ou plutôt mieux, ce sont les autres qui devront vous contourner et gaspiller des forces et risquer l’entorse ! Pas fairplay, mais c’est la loi du sport !

Pour une bonne stratégie WC

… Pendant la course …

Gérer les single tracks

Tu as ta trace, n’en sors pas ! Si tu doubles, invite ton prochain à s’écarter. Dans le schéma inverse, tient ta ligne ! C’est un principe cardinal à ne jamais oublier sous peine de finir dans le fossé la cheville retournée !

Amortir les bosses

Qui dit trail dit D+ … Ne jamais surrégimer dans les bosses, quitte à se faire doubler par paquets ! Si tu gères bien et amortis bien les bosses, tu rattraperas les présomptueux plus tard. Inutile de jouer les forts en début de course ! Attention, pour manier cette stratégie, il convient de maîtriser la précédente afin de garder toujours ta trajectoire !

Laisser glisser dans les descentes

La descente peut s’envisager différemment selon ses qualités, selon sa technicité et selon son état de forme et l’adversité. Le moment d’attaquer ou au contraire de se retaper la caisse. Pas de figure imposée ici et encore une fois, ne pas se laisser griser par ces quelques concurrents qui viendraient vous reprendre … rester focus sur sa stratégie.

Ravitaillement

Que ce soit celui de la table ou de ce que vous embarquez avec vous, penser léger et assimilable. La digestion et l’effort physique sont inconciliables ! Vous aurez plus à perdre à voyager lourd que léger.

Faire SA course

Évoquée en filigrane sur les points précédents, il est important de faire abstraction des autres. Il faudra certes, si vous visez « quelque chose », composer avec l’allure de l’adversité afin de ne pas laisser filer (être souple et donc avoir de la marge), mais il convient de ne pas se lancer dans des batailles d’égo dans les bosses ou sur ces portions roulantes propices au surrégime … Pas toujours évident.


Après la ligne d’arrivée ...

Relever les violations au règlement

Séquence mauvaise foi ! Un coureur, ici adversaire, a jeté des détritus sur le chemin ? Un comportement anti-sportif ? N’hésitez pas à tenter le déclassement et la disqualification de ces malotrues qui ternissent chaque dimanche un peu plus l’ambiance du Trail ! Certes, cette odeur de délation est âcre mais si cela peut vous faire grimper sur la boite. Un panier garni est en jeu !

Rester pour la remise des prix …

Parfois, les « bien classés » ne font pas de vieux os sur place et décampent illico la ligne franchie ! Des gosses à récupérer chez les grands-parents, un rôti à honorer … Bref, avec un peu de chance, vous vous retrouverez sur la boîte par défaut. Les absents ont toujours tort. Pré-requis, être bien classé.

La vraie victoire …

Si toutes ces manœuvres n’ont pas suffi, il reste à se dire que la plus belle des victoires, c’est d’être là, en bonne santé, le sourire aux lèvres au milieu de la nature et de toutes ces têtes sympathiques qu’on croise régulièrement … non ?



A vous de jouer ...



Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com