Logo 2 (2).png
 
 
 

GPS Drawing # Le Runner 2.0 est-il un artiste raté?

Updated: Feb 3

La "Folie" du GPS drawing initié, ou plutôt malheureusement remis au gout du jour par la professionnelle de l'opportunisme péri-sportif Marine L. , sévit actuellement sur les réseaux sociaux, étonnement repris par une presse main stream curieusement très friendly de ces gribouillages réalisés à la sueur de la marche à pied!




Pourquoi et surtout comment en sommes-nous arrivés là?

Toujours un peu la même chose. Le Runner 2.0 peine à briller par la performance purement sportive. Alors, il se réinvente. Certains font montre d'inventivité, même si ce n'est plus du sport ... Mais la "touch" sport est vendeuse et autorise le chantage au bons sentiments et au pathos ("grâce à machine, je me suis remis au sport" > menteuse, t'as rien repris du tout, d'une part parce-que tu ne l'as jamais été, et secundo, tu as juste acheté une paire de chaussette et des runnings à gros amorti ...digressions).

Marcher trois plombes pour pondre un caca graphique, ca serait du sport. L'artiste serait donc bel et bien un athlète. Pour le public sédentaire devant sa télévision contra-proportionnelle en terme de volume, ça passe. Et encore!

Pour le sportif du dimanche, le coté sympathique prospérera chez les plus niais.

Quant au sportif qui mouille le maillot ... vous nous avez compris.

Ces pseudo-sportifs en quête de reconnaissance par le péri-sportif sont des purges. Sympathiques, mais des purges quand même! Un jour, il faudra tout rendre.

Mais il y a pire! Oui!

Le public, les #Followers de ce désastre artistico-cognitif alimentent ces bassesses et en redemandent. L'Internet et le web 2.0 ont permis l'inédit: mettre l'icone et les idolatres sur le même plan en terme de valeur! Jadis, le spectateur s'inclinait devant le talent de l'icône ...

Le talent est désormais une qualité piétiné, apanage d'obscures élites, forcément arrogantes. Le médiocre de la médiocrité normalisée se choisit désormais des starlettes abordables! Pourquoi pas ... Peut-on seulement exiger d'elles (les starlettes) un petit brin d'exigence ou la Liberté confortable de l'occident démocratique postule-t-elle le laisser aller ... la médiocrité.

Après tout, ne stigmatisons pas les untermensch 2.0 ... ils sont de tellement dociles consommateurs.

Le Joggeur Qui Râle


484 views

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com