Run-Bashing # Plus de runners à Paris entre 10 et 19H!Le Bilan ...

Mis à jour : avr. 10

Invitée par Castaner à durcir les règles de confinement suite aux nombreuses images de rues pleines de vie et de runners, Anne Hidalgo, la mairesse de Paname a sauté sur l'occasion de plaire aux partisans du #RestezChezVous ...

Une mesure assurément applaudie dès ce soir depuis les balcons en fer forgé des quartiers intra-muros entre deux verres de rosé ...

A regarder de plus près, ceci est dans la suite logique de l'action politique depuis le début de la crise sanitaire : de la pure cosmétique qui enlaidit la France.





Contexte


On approche doucement du mois de confinement et le relâchement, attisé par le ciel bleu et sans doute aussi par une défiance envers un exécutif inaudible, fait désormais la UNE des gros titres pour sonder (l'opinion publique) puis justifier un durcissement de la seule mesure concrète prise a priori par le gouvernement dans la lutte contre le COVID-19, l'auto-séquestration captive de l'Homme par l'homme. Curieuse époque #JeSuisConfiné en étendard de la Liberté.


Bref, et nous concernant tout particulièrement, le runner exploite sa petite dérogation au milieu des promeneurs pas solitaires! Tollé dans l'opinion publique des confinés! Des cas de délations auraient même été rapportées. le zèle en temps de crise est un classique de l'anthropologie humaine, toujours enrobé de bienveillance, forcément.


Toujours est-il que, mardi 7 avril 2020, soit fort promptement - cela détonne avec la léthargie actuelle (la France va recevoir des masques fin ... juin. Nous sommes début avril lors de la rédaction de cet article!) - il y a eu réaction suite à l'annonce du sinistre de l'intérieur.



“Les sorties pour des activités sportives individuelles ne seront plus autorisées entre 10h et 19h sur l’ensemble du territoire de Paris”

Anne Hidalgo, ami des vélos en temps de paix pandémique, tente de plaire aux cavaliers de la crise sanitaire sous perfusion de # en prenant une mesure vraiment drastique!


En pratique, le running n'est donc pas réellement interdit! Mais cela fait bien de l'annoncer en gros titre pour attiser la curiosité du lecteur amorphe et docile aux injonctions du sensationnel rédactionnel (autrement dit, en langage 2.0, PUTACLICK, derrière chaque clique se cache un revenu publicitaire, voir une commission en cas d'achat sur une plateforme en ligne, elle, autorisée à commercer pour le salut du confiné névrosé) ... Bref.


Pour lutter contre la concentration de populace dans les rues et bois en temps de confinement aux heures de pointe, la mairesse a interdit la pratique dérogatoire du running entre 10 et 19h.



L'art de gesticuler ou la praxis politique indigente?

Pour lutter contre les rassemblements diffus sur une plage 10-19h, soit 9h, rencardons donc les runners sur des plages réduites, soit avant 10h et après 19h. La décision estime a priori - c'est un pari - qu'en consignant la pratique hors journée, le runner ne sortira pas ou moins! C'est mal connaitre le joggeur et sa dépendance aux endorphines et au grand air (on a le droit de dire cela dans un Paris au ralenti).


On se demande si les conseillers de la Mairesse connaissent la psychologie de groupe du runner!


Un clivage semble se creuser entre celles et ceux, défiants à l'égard d'un pouvoir inaudible et confronté à ses mensonges flagrants, relâchent la rigueur du confinement, et de l'autre côtés les hashtagisés #RestezChezVous depuis leur résidence secondaire, leur jardin ou plus grotesque encore depuis leur balcon à 20h ...


La situation parisienne n'est assurément pas celle de la province et de la campagne. Au-delà même de la justification de la mesure de confinement (nous le rappelons la seule mesure concrète de l'exécutif), c'est celle de son traitement médiatique, politique et sanitaire qui interroge. Géométrie variable selon l'arrondissement ou le département francilien, cas dérogatoires de la dernière monture de l'attestation, communication inquiétante et grossière des dirigeants, perte de crédit du pouvoir auprès de la population mais aussi auprès des partenaires européens.


La France est la risée du monde moderne. Et pour jouer les responsables responsables, la Mairesse de Paris prend le pari de l'interdiction du running entre 10-19h pour donner l'impression de maîtriser une situation qui lui échappe!


L'autoritarisme conséquent a au moins le mérite de la cohérence.


Il est rapporté par ailleurs que la mairie n’hésiterait pas à “ajuster” à nouveau le dispositif” si “des choses pas acceptables” étaient encore constatées.


L'Art de l'ajustement est contemporain de l'ère des mesures molles d'une dictature de la même densité.


Traduction de la novlangue gauchiste, si tu vas courir le matin à la fraiche ou le soir OKLM, et bien la mairesse va réagir et interdire le running le matin. Puis, en cas de runnings nocturnes généralisés, le soir aussi!


Et la boucle sera bouclée.


Puisqu'on vous dit de #restezChezVous bordel!



Dernière minute!


"Ils ne font rien de mal, ils respectent juste la LOI!" (Jean-Kevin running75018)

Face à une règle mal pensée comme vous dites, l'individu doué de discernement peut s'adapter - via le bon sens élémentaire - plutôt que de se réfugier servilement derrière la conformité à celle-ci pour "jouir" de son privilège?


Les premières images du bilan de la mesure


Sportivement les confinés





Le Joggeur Qui Râle





 

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com