Hors-la-Loi # La revente in extremis de dossards ...

Mis à jour : janv. 28

La grande messe du running pour tous arrive à grande foulée talon. Malgré les barrières horaires, cet événement devrait encore une fois rassembler la planète running et alimenter le bel égrégore du déclin cognitif à coup de selfies, de #, de pathos et de t-shirt arboré fièrement #Pride .


Les préparations vont bon train, la tension monte et les ambitions s'aiguisent. Ce beau décor a cependant son envers moins paillette. Blessure, maladie ou pression qui fait reculer ... Aussi, certains ne pourront prendre part au départ et à la grande fête. Comment ne pas perdre son gros billet dépensé jadis à la hâte dans un élan enthousiaste benêt?


Passer une petite annonce sur les réseaux sociaux du running! Certains osent même la petite plus-value. On en même vu conditionner le deal à la rétrocession de la médaille (donc sans courir). Culottée ...


... et hors-la-loi!




Deux fois hors-la-loi même. Juridiquement d'abord (le règlement est " la loi des parties" contractantes, un contrat d’adhésion), et moralement.


Que dit le règlement ASO Organisation?


Un règlement, c'est un peu comme une police d'assurance, c'est parfois long, écrit en tout petit et fort austère à déchiffrer (surtout pour le runner 2.0 cognitivement limité, par définition!). Grand prince, nous vous offrons gracieusement ce lien vers la FAQ du site Schneider Electric Marathon de Paris ... De rien!

Compte tenu du règlement de l’épreuve, « Tout engagement est personnel, ferme et définitif, et ne peut faire l'objet de remboursement pour quelque motif que ce soit » en outre « Aucun transfert d'inscription n'est autorisé pour quelque motif que ce soit ».

Attention, de sombres considérations assurantielles pourraient sanctionner les rebelles en Hoka One One Wanted ASO edition. Vu ta foulée et ta posture ...

Non! Tu ne peux pas refourguer ton dossard à autrui. Quant à vouloir en tirer un petit bénéfice ...



Et la Morale dans tout cela ...


Difficile de condamner sans appel ton enthousiasme de 2018 à te (re)-aligner dans un sas cette année. Encore que ... En te précipitant sur le site aux premières heures de l'ouverture des inscriptions, tu alimentes la frénésie et l'inflation des tarifs. Tout ça pour être sûr de taper un selfie en mode #Finisher (en 5h24)! Lourd. Combien de dossards publiés sur les réseaux sociaux du running décati et 2.0 le lendemain de la première vague (tarifaire). Running pour tous versus course à pied ... Ou la consommation du sport avant sa pratique. Dévoyé ...


Mais encore ...


Motivé, tu nous narres ta préparation en inondant les réseaux de ton périple quantitatif et angoissé. Tu bornes pour te rassurer mais aussi et surtout pour épater la runningosphère en ébullition (du moins le crois-tu, toi qui est noyé dans la foule agitée de tes semblables numérisés). Fracture de fatigue ou entorse? TFL ou périostite ... pas de chance. A quelques semaines, quelques jours parfois (tu n'as pas su faire de jus, poussé par l'ego aux manettes qui te pousse à en faire trop pour pouvoir le dire) du d-day! Il n'y aura pas de #racePack pour toi cette année. Trop dur. Maigre consolation, tes complaintes quasi lascives sur ton propre sort te vaudront quelques pouces bleus et messages d'empathie vulgaire.


Bref, ça achète des dossards à la hâte sur une épreuve exigeante postulant un minimum de rigueur et de sérieux, et ça se pète à trop en faire pour chiner de la reconnaissance factice numérique sur les réseaux sociaux! La belle affaire. Même apte, le runner 2.0 trouvera moyen de chouiner contre les barrières horaires, la couleur du t-shirt de finisher ou le design de la médaille. Le grand cirque des estropiés physico-cognitifs!


ASO jubile de cette grand foire du running. Produits et services annexes. Salon du running. Stand Martine Chaussettes Leleu et tout un catéchisme hérétique pour finir d'achever la course à pied et faire vivre le running. Un nivellement vers le bas qui rapporte à ceux qui ne courent pas après le #finisher ...


Pendant ce temps là, Jean-Bat a un dossard à 120 balles sur les bras. Et malgré les conseils avisés des doctissimos du Net Running, il doute qu'une fracture de fatigue puisse se soigner en une semaine grâce à l'Huile Essentielle de Lavande (même si le beau-frère du cousin du "toubib" 2.0 bénévole et par ailleurs non payeur a battu son RP à Paris l'an dernier en courant malgré sa luxation du genoux contracté 10 jours avant le jour J ...).

Alors que faire?


Revendiquer un mécontentement ou en tirer quelques leçons pour l'avenir?


Le Joggeur Qui Râle


2,041 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com