#IGERS: 10 trucs&bidules pour percer sur Instagram | LJQR

... Ou repérer les impostures!


La concurrence fait rage sur les nouveaux réseaux sociaux de l'expression du "moi je" teintée de placements de produits subtiles. Face à une demande jamais rassasiée quoique amorphe sur le terrain cognitif, les instagrameuses / influenceuses (l'offre), dites aussi par la commodité du hashtag érigé en selfie de la pensée creuse et standardisée #IGERS , doivent composer avec quelques figures imposées par les contraintes du paradigme numérique.




Voici donc pour vous et sans transition 10 trucs, bidules et astuces pour ne pas finir comme un âne bâté dans la nouvelle société numérique et, pour les plus exaspérés, pour repérer les péronnelles du Net.



Montrer son cul


C'est la base! Vous trouverez sans mal le guide des poses fatales pour mettre en avant votre booty sur le Net. Filtres et maillots échancrés feront le reste. Ou pas. le MUST DO, montrer son cul en hiver pour bien faire remonter la température de froid à ... tiède (t'es pas non plus une Fitgirl d'élite). Bien sur, tu revendiqueras de manière insidieuse ne pas tomber dans cette facilité contrairement à d'autres ... La mauvaise foi, c'est comme le mensonge, plus c'est gros, plus ça passe (Loi pas universelle). La tentation de la facilité rôde ...





Surjouer ses qualités en toute fausse modestie


Finisher d'un marathon en 4h15 ou d'Ironman en ... Auteure voir carrément écrivaine de livre-objets indigents pour lectrices névrosées vendus en grande surface ... Egérie / ambassadrice d'une marque parce-que tu en partages FONDAMENTALEMENT les valeurs éthiques et progressistes (inclusives etc) ... héroïne ordinaire des Temps Modernes transformant la moindre en entreprise individuelle (sans grande valeur ajoutée) en aventure humaine monétisable ... Y ajouter des larmes et de l'émotion. De l'inspiration prédigérée.


Et ton empreinte carbone, on en parle? L'écologie conséquente n'est pas encore ta thématique centrale ... Chaque chose en son temps, dans quelques mois ou en plein confinement quand tu seras de facto immobilisée, tu pourras aborder ce sujet et même faire une sorte de mea culpa très fédérateur.





S'inventer un rôle de victime


Un sombre passé de trouble alimentaire (boulimie, anorexie) ou psychologique (borderline, bipolarité) ... Un harcèlement, un viol, un accident ... pourra être présenté sans pudeur et sans respect pour la douleur contenue vécue par d'autres. Se rêver en porte-parole des victimes sous sponsoring de l'entertainement. Les paradoxes, loin d'être le reflet d'impudeur et d'indécence, sont au contraire exploitables .... bankables. On a le public qu'on mérite.





Mêler sa vie sentimentale à l'affaire mais pas trop


Plusieurs écoles ici selon la stratégie et/ou le public visé ... Jouer l'ambiguïté pour laisser à untel ou truc sa part de rêve, d'espoir. Ou faire apparaître son mec sympa et sportif de temps en temps pour jouer la copine avec le public! Le couple proposé sera forcément harmonieux et fait de compréhension quotidienne pour faire rêver les copines #Followeuses ... Evasion. Une moitié convertie au progressisme et à l'écoute constante. Une épaule, une oreille. Mais pas trop !





Aimer les animaux


Les gens aiment les animaux. Le gentil chien ou le chat mignon est donc une carte de plus dans le jeu de l' #IGERS pour amadouer le prospect! Veillez cependant à les aimer au moins un peu vous-même car un animal engage. Pas de chance si tu es allergique, phobique ou a vécu dans un contexte familial hostile aux 4 pattes (on parle de l'animal). Pour les éligibles, ce petit plus est un MUST HAVE efficace, notamment dans l quête d'un partenariat avec une marque d'alimentation ou accessoire.


Au pire, un hashtag #SPA le jour de l'abandon et le tour est joué.





Etre progressiste ...


Oser aborder les questions sociétales du progressisme autorisé en les incarnant de sa personne, voilà une stratégie utile qui fera de vous une aventurière de l'époque. Une icône à moindre cout sans trop se mouiller, une femme courage qui garde le smile, vulnérable mais qui rebondit. Un bon gros pavé dans la pudeur et la dignité de temps en temps pour faire le buzz et jouer la victime des #Haters ! Toujours dans le sens du vent tout en jouant les mères courages. A la pointe de l'engagement et des dangers!


Pour résumer, l'#IGER aime les voyages mais pas la guerre.





Ne jamais prendre position sur les questions actuelles


Si le fil de discussion (thread) est ta grande préoccupation, haro sur les victoire à la Pyrrhus! La règle d'or, ne jamais cliver et prendre le risque de déplaire à une fraction de ton public. Le sens du vent est la seule orientation socio-politique autorisée. Les sujets engagés veilleront donc à éluder toute tentation subjective et il faudra modérer les interventions des moutons noirs avec vigueur et célérité! Rien ne doit dépasser comme un bikini en été (et en hiver pour toi).





Jouet du #Hashtags et du mots clés


Au-delà du contenu et de la "ligne éditoriale", le métier de #IGERS c'est jouer avec les Lois de l'Internet et du référencement. Avant de plaire au public (facile tant il est aliéné et "influençable" par nature), il faut rentrer dans les clous des lois de l'Internet. SEO et référencement, mots clés, backlinkings, balisage, hashtags ... Une fois tout ça calé, l'#IGERS pourra étaler pathos main stream et infantilisant sans retenu, pudeur ni souci de l'élévation de la condition humaine .... le cahier des charges des partenaires est formel, on traite la masse! Et la masse, c'est ...





Toujours finir un post par une question ouverte


"Et vous ...?" après une diarrhée liquide de pathos creux, c'est la garantie d'une interaction nourrie sous votre fil de discussion (thread) et de plaire par conséquent à l'algorithme du réseau social. exquise synergie. Ici, c'est le règne de la quantité, pas de sujet complexe. le clivant pourrait être a priori séduisant mais l'#IGERS ne doit surtout pas cliver (autre Truc&Bidule à respecter). Ici, on ne se prend pas la tête, c'est un peu le frontispice de l'édifice.





Permettre à son public de s'identifier


C'est un peu le but de tous les points sus-évoqués, la finalité, le saint-Graal. Etre admirable mais pas trop, Accessible dans ses forces et ses faiblesses. La masse des followers à endormir est soumise à la Psychologie des foules de notre cher Gustave Le Bon, la dignité du siècle dernier en moins certes.



L'instagrameuse est au final une belle imposture qui n'a rien de spontanée ni de sincère. Ce n'est pas une copine qu'on aimerait avoir en vrai! Cupide et névrosée, elle calcule et pèse tout, profitant d'une époque médiocre et transitoire. On peut à décharge lui concéder une habileté à saisir l'air du Temps. Un air pollué et pandémique ...

Ces nouvelles hôtesses lisent toutes les mêmes guides du personal branding et du digital marketing et finissent inévitablement par dégueuler la même fade bouillie. Pour percer par-dessus ce tronc commun, c'est Dame Nature qui décide et ce sont les fitgirls #PAWG qui raflent la mise haut la main. Reste alors les petites combines pour surnager, celles-là même que nous vous proposons.


Enfin et en bonus, si des petits malins ne tombent pas dans ce gros panneau bariolé façon autoroute à l'entrée des villes, le menacer de procédures judiciaires, de signalements et autres poursuites auprès desdits réseaux sociaux afin que le grain de sable sorte de la godasse ... l'#IGERS démasquée a un côté SJW et commissaire politique. C'est dans l'ordre des choses.





Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com