|INFOX|Les runners ne seront pas tous exemptés de masque !

La crise sanitaire incarnée par ce qu'on appelle désormais LA Covid-19 n'en finit pas de défrayer les chroniques du running. Annulations en cascade, protocole délirant et communications contradictoires des instances ... Bref le runner est bringuebalé à droite à gauche comme une vulgaire baudruche en roue libre.


Dernier épisode en date, le port du masque assigné aux runners dans les grandes (et moins grandes) villes ... Avant un rétropédalage! Ou pas.



Les franciliens, notamment, étaient soulagés après que l'annonce faite par les autorités locales. Le port du masque obligatoire à Paris - et plus largement dans les grandes villes - ne concernent in fine plus les runners et cyclistes! Une aubaine pour les adeptes du healthy way of life (fraichement convertis pou pas).


Loin de nous l'entreprise de justifier ou non cette exemption, a fortiori la généralisation du port du masque en ville, nous nous interrogerons simplement sur la définition du running dans ce cadre.


Marcheur > Port du masque obligatoire.
Runner > Exemption.

A partir de quelle allure un runner court? En deçà de laquelle marche-t-il? Question clivante pour certains, carrément stigmatisante pour d'autres, nauséabonde pour les victimes du progressisme dévoyé ... Soit.


Les forces de l'ordre de la verbalisation vont-elles suivre un formation expresse quoique idoine afin de discriminer marcheur & runner? Un décret va-t-il devoir s'employer à préciser quelques critères quantitatif/qualitatif? Yohan Diniz les deux pieds au sol à 4' du kil gagnera-t-il une médaille à 135 euros? Autant de questions qui tétanisent littéralement les runners les plus pointilleux!


Natacha*, après avoir hurlé - à qui veut l'entendre - que courir masquée n'avait rien de contraignant a déja ôté sa camisole faciale, preuve qu'hypocrisie et aliénation à l'Autorité sont le lot des praticiens de l'effort urbain!



Ainsi,


Un runner affichant 7' du kilo pourrait se voir verbaliser de la coquette somme de 135 euros (soit, une paire de Nike Vomera ou de Hoka Cliffton) pour manquement à la "directive" RUN WITH COVID en cours de légifération ...


Un marcheur athlétique ou nordique ne courant par définition pas est lui aussi exposé à la punition pécuniaire malgré sa moyenne titrant à 4'40'' ...


Plus salutairement, la pause selfie sera drastiquement réprimandée (avec possible confiscation du matériel non désinfecté).


Les forces de l'ordre seront ainsi habilités à vérifier le contenu des smartphones, disposeront de radars portatifs pour sonder les allures, et jugeront de la qualité des foulées afin de toujours plus verbaliser, et mettre hors de nuire les opportunistes optimiseurs de la Loi. Des fraudeurs en somme.


Le précédent du confinement et sa cohorte de joggeurs patauds n'est décidément pas tombé dans l'oreille d'un sourd et l'Autorité veille désormais aux grains.


Le RUNNERS est dans le collimateur.




Le Joggeur Qui Râle




* prénom d’emprunt



180 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com