Insolite # Blessé à cause d'une racine, ce Trailer devient bûcheron ...

Mis à jour : févr. 12

Curieuse croisée des chemins pour cet ultra-trailer convaincu! Cette vilaine chute en descente technique n'a visiblement pas seulement détruit la cheville du sir aux dires de son entourage médusé par ce changement de carrière ...


Portrait.




Qui l'eût cru? C'est la question que tout le monde se pose dans la petite communauté trail de la région de Michel. Car désormais, ce ne sont plus les kilomètres et le D+ que Michel abat. Non, ce sont les arbres!


Flashback sur un revirement et sur la genèse d'une nouvelle vocation.


Michel, 43 ans, père de deux beaux enfants, marié. Mari fidèle et collègue de bureau loyal, toujours prêt à donner le coup de main quand il le faut ... Un modèle pour beaucoup. Souriant et authentique. Rare.


Michel est un amoureux de la nature. Sportif dans l'âme, le Trail nourrit le temps libre de Michel comme en symbiose. Sur du long, assurément ... Schéma classique.


Épargné par les blessures, c'est quasi-hebdomadairement que Mich' s'aligne sur les événements locaux (de temps en temps, il tape l'escapade avec quelques amis, abandonnant le temps d'un weekend une famille compréhensive, harmonie).


Tout allait bien dans le plus parfait des mondes, puis survint le drame.


Un dimanche matin, à quelques kilomètre du domicile, Mich' filait vers un podium V1 sur ce Trail de 32km - 450 D+ sur ses terres donc. Sur ses bosses. Sur ses descentes. Au milieu de ses arbres ... Son Podium et sa petite victoire à lui.


Il s'agit de gérer cette fin de course. Km 25, plus personne derrière dans le rétroviseur. Devant, ça ralentit ... une dernière descente, vicieuse avant un gros plat avant la finish line ... Mich' songe déjà au panier garni du second, bien plus copieux que le bronze du troisième. Il lance tout dans la bataille ...


Mauvaise idée. Michel réalise malgré lui un soleil d'été levant illico couchant. Puis c'est la nuit. Noire.


Michel se réveille sous une couverture de survie, scruté par des visages professionnels. "Il fait chaud dans ce camion rouge ...". Premières impressions.


Écorché et la cheville gonflée, colorée d’ecchymoses digne de plus beaux selfie-pieds de la communauté running 2.0 ... Certains auraient dégainé l'Iphone pour moins que ça. Pas le genre de Mich' hélas pour Le Joggeur Qui Râle, privé de contenu par un Michel métamorphosé ...


Car oui Michel n'est désormais plus le même.


Sa première entreprise une fois sorti des urgences et alors qu'il ne se meut que claudiquant: jeter - et non pas vendre sur le bon coin du trailer - ses effets personnels dédiés à SON trail d'amour. Chaussures Hoka au taille haies, textiles au sécateur (Michel est bricolo-jardinier, il aime la nature on vous a dit!), dossards réduits en cendre au feu de bois d'été, coupes et médailles fondus au chaudron ...


Exit la randonné et le D+ le weekend. Finies les sessions travail de cotes le dimanche avec ces cons de camarades trailers. TERMINé ...


Michel n'est plus comptable dans cette grosse boite de la région, non. Michel a changé de cap. Michel est un rancunier ultime. Michel est amer et entend régler ses comptes avec ses ennemis végétaux ...


Vivement l'automne pour Michel, pressé de faire le bois de l'hiver. Du hashtag à la hache ... Maudite entorse, mauvaise déchirure.


Dans l'entourage de Michel, on se rassure comme on peut en imaginant les conséquences bien plus désastreuses et criminelles si ce désormais ex-trailer amoureux de la forêt était devenu pyromane.


Le Joggeur Qui Râle

 

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com