Logo 2 (2).png
 
 
 

Iten (Kenya) # Futur grand bordel mondial du running pour tous ?

Mis à jour : févr 10

Le titre se veut provocateur, peut-être au-delà même de notre marque de fabrique! Encore que ... Le runner osant se perdre sur les réseaux sociaux sauce running (runningosphère2.0) n'a pu échapper à ces quelques récits, debriefings ou romans-photos en immersion de quelques athlètes en phase de préparation intensive sur la terre des champions - Iten Home of Champions - avec des résultats très aléatoires selon la "formule choisie". N'est pas Julien Wanders qui veut ...

On inclinera à admettre que l'aspect "pèlerinage" du séjour au Kenya est une aventure humaine à vivre. En toute humilité cependant ... une expérience enrichissante pour le runner passionné et humble.

La popularisation fruit de la démocratisation n'épargnera pas Iten de son flow de tourisme sportif et sa cohorte vulgaire et impolie ... "Moi je" se sentirait-il déjà chez lui dans l'antre des vrais champions ...

Prospectives ...




Le hic avec la société moderne et le consumérisme décliné à tout, c'est que le moindre concept sympathique suscite la voracité des médiocres une fois la voie ouverte par la plus "initiés".  Ainsi, les séjours sportifs en forme de pèlerinage à Iten, d'abord connus des seuls élites puis baroudeurs en baskets se sont démocratisés à belle foulée! Pourquoi pas!

Hélas, la démocratisation postule la quantité! Bien sur, à Iten, vous trouverez des cracks à l'entrainement longue durée et des athlètes élites en quête de boost face à la routine dans la préparation d'objectifs! Mais cet arbre qualitatif et "légitime" ne cachera plus longtemps la forêt du dévoiement vulgaire teinté de molle sympathie pour les populations locales et de pseudo struggle for run!

A quand un mac donalds première à droite à l'entrée du camps d'Iten?

Les bonnes intentions ne suffisent pas. L'agrégat de runner en quête de vrai débarque à Iten et ne sait déjà plus faire montre d'humilité face aux athlètes et sujets locaux! Un débordement de vulgarité et de goujaterie exportée! L'occidental égocentré roi du monde aime l'authentique sauce "moi-même" ... Le syndrome du car de touristes allemands! Le touriste arrogant prend vite ses marques, et bientôt ses aises ... la puanteur de Paris et des grandes villes restituée sur place!

Théoriquement, le sportif touriste blablate de valeurs et de modestie. En pratique, c'est un porc qui a le droit, car il a payé. Caricaturaux, nos propos se déclineront plus sournoisement à mesure que le séjour devient long (inadaptation climatique, décalage de niveaux, mal du pays, plus d'inspiration pour les selfies ...).

Acessorium sequitur princpale

En nombre, le runner touriste en quête d’authentique côtoie d'emblée son semblable métropolitain! Tout cela pour ça. On tâchera d'épater les proches en triant les photographies, c'est bien légitime. Quel traquenard en tout cas, la déception. Ces quelques runs en groupe entourés de Kenyans sauveront les meubles, et merci bien! Pour la vie en immersion cependant ... Bon, cela a tout de même quelque chose de rassurant, tu n'as pas l''âme d'un baroudeur de la brousse ...

Malgré tout ...

Nous le disions en préambule, le séjour pèlerinage à Iten conserve son charme pour le runner, qu'il soit élite ou seulement initié. Le runner lent n'a rien à y faire même s'il en a "le droit" mais il osera malgré tout y étaler son biais 2.0. Il y achètera l'authenticité sans la vivre vraiment un peu!

Les considérations géographiques et sportives formeront, pour l'athlète performant, un contexte intéressant en vue de la préparation d'un ou d'objectifs sur le continent. Une rupture de la routine, une expérience de passionné de fond et demi-fond ... On ose imaginer que cet athlète s'immergera le plus possible, et dans la limite de ses possibilités, dans la culture locale, échangera avec les runners locaux, qu'il vivra le truc autrement que comme un touriste en tour opérateur.

Iten saurait-elle se préserver du grand parc d'attraction qu'elle pourrait devenir à terme? L'acte d'achat ici implique davantage qu'une paire de running ou qu'un dossard sur #Marathondeparis certes ... mais le crédit et Ryanair ... Le runner 2.0 osera-t-il revendiquer sa sans limite philosophie du "moi j'ai le droit" pour venir prendre des selfies sur place sans prendre part au moindre entrainement collectif (ou du moins "symboliquement vu son niveau clownesque dans le contexte) ...


En attendant les barres d’immeubles comme à Antibes et La Grande motte, les mac donalds et les Apples stores ...



Le Joggeur Qui Râle

291 vues

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com