JO de TOKYO 2021: L'inévitable annulation | LJQR

A l'instar du Marathon de Paris 2021, les indicateurs sont au rouge pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 re-millésimés 2021 et la crainte d'une annulation brille désormais tel un soleil levant.



Selon un sondage pour Kyodo News, 80% environ des Japonais pensent qu'il faut reporter ou carrément annuler les JO, censés débuter le 23 juillet prochain. L'étude téléphonique a été menée alors que les hôpitaux nippons sont de nouveau soumis à rude épreuve par la hausse importante des cas de Covid-19 depuis plusieurs semaines.

35,3% des personnes interrogées se prononcent en faveur d'une annulation pure et simple du plus gros événement sportif du monde, quand 44,8% suggèrent un nouveau report.


Peut-on imaginer des Jeux Olympiques à la seule gloire - ou presque - des annonceurs et d'athlètes mués en vecteur publicitaires pour chaussures et équipements onéreux (on ne parle pas ici des tireurs à l'arc certes) ?


Comment concilier politique sanitaire et restrictions de Libertés imposées (parfois en dépit du bon sens élémentaire) et débarquement d'athlètes, d'entourages et de journalistes du monde entier ?


L'esprit olympique à huis-clos est-il une hérésie grossière en même temps que grotesque?


Voici quelques questions face auxquelles se trouvent le CIO ... Il faudra bien répondre et donc trancher. La pression du sport business fera-t-elle sombrer le SPORT dans un paradigme hors-sol et mortifère?


Les athlètes doivent-ils agir et dire NON? Un peu de courage messieurs-dames, ou êtes-vous à la solde de vos sponsors? Pas facile cependant d'accepter son sort de génération sacrifiée. Certes ...


Va-t-on assister à une campagne de communication - ou de propagande, c'est selon - de sportifs sur la brèche en faveur de la vaccination pour leur permettre de courir, sauter, lancer, ramer ... ?


Les Temps sont incertains. Le monde du sport de plus en plus à deux vitesses entre amateur (la base) et l'élite (le sommet) ... Une asymétrie de traitement qui s'explique. Et qui se comprend. Sauf à lire cette différence par les seuls intérêts économiques du sport business, confortablement planqués derrière l'investissement et l'implication des athlètes caressant l'espoir olympique, ce Graal ...


La fin justifie-t-elle les moyens? Pas très Coubertin ...




Le Joggeur Qui Râle





 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com