Lamentable # Les courses colorées

Mis à jour : 28 déc. 2019

 La course à pied et sa démocratisation - nous préférons le concept de vulgarisation - ont accouché voici quelques saisons désormais d'une nouvelle déclinaison "mercantilement" compatible: la Course Colorée (attention, certaines dénominations  sont des marques déposées titulaires de parts de marché sur gros fromage)! 

Aussi, de nombreux petits malins ont déposé des concepts à peu près équivalents aux fins de protection juridique. Non, ce n'est pas du tout un business flagrant! Les plus sceptiques iront jeter un coup d’œil au tarif exorbitant de ces courses petit format pour s'en convaincre ...

Malheureusement, ce business surf sur les tares les plus abjectes de la nature humaine confortable déclinées running.




Bien sûr, ce qui permet de réunir les gens, qui plus est dans un contexte sportif et/ou festif, n'est en rien répréhensible sur le terrain de la morale, il n'y a qu'un crétin (pas du tout lapin en ce qui concerne l'allure) qui objecterait cette bienpensance creuse à l'auteur de ces lignes, non! Celle ou celui qui ose un peu réfléchir entre deux selfies post-training saisira le sens des griefs, nous ne lui demanderons cependant pas de les approuver!

Les précautions d'usage étant énoncées (utiles face aux chiens de garde de l'Internet), voyons un peu en quoi ces événements - plus que courses - sont de fâcheux prétextes à forte concentration de têtes de cons!!!


Coté tarification

Le prix, déjà, est un signal d'alarme strident. On peut assurément en conclure, et sans préjugé aucun, que ne demeurent en piste que les sourds au bon sens, à la raison et à l’efficience cognitive. Mais l'idiotie a de la ressource et elle inspirera aux futur(e)s ex-immaculé(e)s que ce n'est qu'une fois dans l'année ... soulagement de conscience aussi maigre que tes cuisses sont dodues! Méchant!

La "course"

 Un 5 kilomètres d'asphalte en ville sans saveur, contraint par des pouvoirs publics obnubilés (à raison?) par les considérations sécuritaires. Pas de chance! Une organisation tournée sur l'aspect festif plus que sportif, celle ou celui qui atterrirait là-dedans pour COURIR serait vite  absorbé par la démence gesticulatoire de la meute parfois avinée ...

L'ambiance ...

 Faisons bref! De la très mauvaise musique, très fort! Des groupes d'ami(e)s déguisés sans véritable originalité! De l'incivilité inhérente à l'effet troupeau de "moi je ..." (suis cool, branché, sportif mais pas prise de tête, #MoiJe! Un sinistre syndrome de la perche à selfie et du smartphone filtre de la réalité indirectement vécue! Un concours implicite de gloussements idiots! Fléau récent dont les ringards avant l'heure raffolent, le clapping inonde les rassemblements humains à en devenir assez gênant voir carrément malaisant*! La présence de familles entières en quête de cool attitude mais au final complétement perdues au milieu du néant cérébral ... épuisant!!

Le clou du spectacle

Pourquoi et comment?

 Sans doute la reprise très entertainment donc puante d'un concept lointain, qui serait en fait une tradition séculaire et donc honorable (du coup il faut la pervertir pour en faire du fric avec la complicité des ploucs en mal de repères anthropologiques?) asiatique, voir indienne (voir on s'en fout on est là pour le fun, la culture c'est fasciste, carpe diem de l'instant ... nous détestons les gens en fait?), blablabla. Le fameuse poudre colorée dans la gueule! Rappelez-vous, il s'agit de courses colorées.

Pourquoi, théoriquement, ce concept attire? Force du marketing et de la com'? Attirance inconsciente pour le mysticisme  du sous-continent indien? Même nous, qui avons pourtant un avis sur quasi-tout (n'en déplaise), nous séchons.

Quel plaisir, au final,  à courir - en fait marcher - 5km  au milieu de débiles excité(e)s hors de forme (mais tout en) avec en prime musique inaudible et projection à bout portant de poudres pas bio mais de toutes les couleurs dans le chetron? La question, en forme d'équation à inconnues majoritaires, se veut complexe...

Le mot de la fin pour Éléonore:

"Ce qui me plait dans la course à pied, c'est qu'on peut prendre soin de soi sans dépenser un rond!"

 (Propos recueillis à la sortie d'une boutique de sport, 15 jours avant la Color cool race).

* Néologisme qui a cette vertu d'être explicite

Le Joggeur Qui Râle

111 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com