Le chien est-il le meilleur ami du runner? |LJQR

Mis à jour : oct. 5

Le chien est le meilleur ami de l’homme. Le Traileur est un homme. Le chien est donc le meilleur ami du Traileur.

Les limites du syllogisme enfin et définitivement exposées !



Que le Traileur aime, n’ ait cure ou déteste royalement nos amis à quatre pattes, la cohabitation entre le Traileur des bois et l’animal loyal n’est pas toujours évidente à gérer en plein effort. C'est le moins que l'on puisse dire ... Du simple sursaut au fait divers dramatique (un septuagénaire a récemment été déchiqueté par trois molosses, parachevant la mauvaise réputation de certaines espèces, en réalité plus abrutis par des maitres au QI d'huitre que méchants), la rencontre homme-chien tourne parfois au 3ème type ... David, Vincent et consorts auraient préférés ne jamais les voir.



Le trailer et la faune


En caricaturant à peine, le Traileur moderne se revendique écolo-naturalo-ami des animaux. Il en fait souvent tellement trop dans ce registre qu’il en est fort fatigant ! Mais la démarche est louable a priori, en théorie du moins … Le Graal de ce spécimen ? Croiser quelques biches au détour d’une sortie. Sa petite frayeur à raconter lors du repas du dimanche ? La charge d’une horde féroce de sangliers … Le Traileur est nu face à la nature sauvage … blablabla.

Et le chien là-dedans vous impatientez-vous ?

Le chien, c’est un animal. Un animal domestique, dénué par définition de ce charme sauvageon ! Rattaché à l’homme comme un objet qu’il est au sens juridique, le chien est donc un loup pour l’homme (teckel compris) !

Et c'est le drame


Jean-Daniel nous expose la balafre coincée entre deux énormes tattoos sur son mollet. Un trophée de guerre qu’il expose tandis qu’il narre l’anecdote gratinée de son origine. Pour faire court, Jean-Daniel s’est fait courser par une sorte de griffon dans un sous-bois … tenace bestiole agrippé à sa jambe le temps d’un rappel tardif de «maître » en mode ballade du dimanche, pâquerette visée aux lèvres ! Nous passerons sous silence la «bataille» judiciaire qui s’en suivi …

Jennifer, Traileuse urbaine néo-convertie, traverse 4 fois par semaine ce parc pour glaner quelques mètres de dénivelés en périphérie de sa petite ville de province. Un parc en forme de jardin public avec ses enfants turbulents après la journée d’école, ces retraités qui causent quand ils n’hésitent pas entre tirer et pointer et … ses chiens. En laisse ou en liberté pour les contrevenants au règlement décrété du parc ! Malgré sa foulée légère et furtive, Jennifer n’a pas su esquiver les crocs « joueurs » de ce croisé (un mélange entre Hargneux et Mauvaisété selon nos spécialistes ès-cynophilie) sans laisse ! « j’ai encore la marque des crocs sur la peau! » témoigne-t-elle en relevant le bas de son leggins pour nous montrer l’étendue des dégâts!

On ne compte plus, au-delà des morsures, les innombrables frayeurs et palpitations des Traileurs se retrouvant nez à truffe avec quelques molosses égarés …

Car oui le Traileur aime les animaux. Oui, il est agréable de détacher son clébard quand on se ballade dans la nature (y compris pour courir à ses cotés!) …

Mais, quand le Traileur court, il revendique de pouvoir courir sans crainte ! Le Traileur a peur des chiens … Le chien a peur du Traileur également. Le Traileur et le chien ne font pas bon ménage. Ils se le rendent bien* !

La sociothérapie plébiscitée par le Traileur anti-chien ? Le cani-cross … Pensez-y.

Le Joggeur Qui Râle



* Nous n’avons pu vous retranscrire dans le cadre de cet article les émouvants témoignages de canidés ayant essuyés des coups de lattes au train par ces traileurs anti-chiens revendiqués !

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com