Logo 2 (2).png
 
 
 

Covid-19 & Immunité # Le Runner qui clope est-il une exception ?

Mis à jour : avr. 24

Il se fait rare mais il existe. D'ailleurs on le repère à sa mine grisâtre et vitreuse ... Il vient de courir  10 bornes, a été accueilli dans un triomphe bon-enfant par ses proches, il est cramé et au bout de sa vie de runner occasionnel. Et pourtant, le point ravito n'est pas son Graal gourmand et réconfortant, non. Il serait en sus immunisé contre certains maux actuels ...


Qui est-il vraiment?



Portrait


Bon vivant. Excessif. Subtile mélange de vertus et de vices. Petit inventaire non exhaustif de ce qu'on entend à propos de notre clopeur-runneur. Le bougre affiche des stats très honnêtes. D'aucuns avancent que s'il daignait s'astreindre à un entrainement régulier et cesser le whisky-clopes au ptit déj', il gagnerait des courses. Paroles de profanes teintées de bonnes intentions certes, mais c'est vrai, il a de la caisse Sylvain!


Cessons de parler de l'entourage de ce looser et de son mégot greffé. Sylvain est accro à la clope depuis ses 12 ans. Ce passage au collège tourmenté ... depuis c'est Lucky Strike-café, bref il est un peu speed. Toujours partant pour un foot avec les copains, mais si et seulement si y a apéro derrière! Quand même!

Un pote récemment converti au running l'a débauché (apéro en carotte) et le voilà désormais à courir de temps en temps ... il fait même dans le dossard. Qui l'eut crû?

Ce dimanche, ces 10 km furent longs, très longs, trop longs. Plutôt bien préparé, il enquille les kilomètres avec efficacité, il ramasse même les morts sur la fin, véloce. Mais une envie se fait désormais besoin ....


La ligne d'arrivée rime avec briquet ... bien sur, pas l'étincelle d'un feu d'artifice de triomphe, non. Sa copine a tout de suite compris le message tacite envoyé par les yeux exorbités de Syl' (son ptit blase à lui) >>>>>> à peine en sueur, mais tendu, la première bouffée depuis environ une heure sonne comme une libération, comme la vraie et seule récompense de cette course dominicale ... pas con il s'isolera pour ne pas importuner les quidams ruisselants ...

Le mégot brûlé, il lorgne désormais, d'humeur rayonnante, vers les gâteaux du ravito ....

Sylvain est inscrit dans trois semaines à une course nature de 9.3 km. Fumera-t-il, fumera-t-il pas? Nous avons notre petite idée ...




Crise sanitaire du Covid-19 (dit Coronavirus)


Il se murmure désormais que le fumeur serait quasi-immunisé contre le trop fameux covid-19! La nicotine, en effet, aurait des vertus thérapeutiques sur lesquelles la science en roue libre se penche. La presse et les médias en quête de buzz as usual se font donc l'écho de cette nouvelle pour le moins surprenante.


Mieux que la compression, le patch à la nicotine pour accompagner vos runnings et optimiser la récup' ...


L'internaute ricane et se gausse face à la NEWS ... société de l'information discount tout azimut et frelaté. On imagine Régis s'en griller une comme il porte un masque dans sa voiture pour se protéger de la mort qui rôde.


Bref, fumer tue mais pas du coronavirus! La belle affaire jusqu'au revirement.


Éléments de réflexion: si les malades d'un certain âge en réanimation sont si peu nombreux, sans doute peut-on imaginer que c'est parce-qu'ils sont morts avant

d'une tendinite chronique, d'un cancer du genoux ou des poumons non à petites cellules?



Le Joggeur Qui Râle




©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com