Logo 2 (2).png
 
 
 

Les meilleurs Bobards de fin de course pour ne pas assumer l'échec

Mis à jour : févr. 3

A la fin d'une course, outre les privilégiés du podium (de plus en plus catégoriels pour satisfaire la foule des créanciers du running ...), le monde se divise en deux catégories: les satisfaits et ceux qui font  la moue! Les satisfaits? Les néo-RP, les qualifiés et les adeptes du slow running toujours contents! Les grincheux? Celles et ceux dont la "performance" n'est pas à la hauteur des attentes annoncées les jours précédents! Pas facile d'assumer l'échec quand l'ego joue les lièvres erratiques! Cet égo n'est pas beaucoup plus rigoureux quand il te murmure quelques bobards à hurler à qui veut les entendre sitôt la ligne franchie ... Florilège.




Aucune exhaustivité ici. D'abord car l’ingéniosité humaine est sans limite et aussi parce-que le sujet a déjà été traité sous quelque angle frauduleux ... Il s'agira donc ici d'un mini-florilège de ce qu'il nous a été permis d'entendre cet hiver pendant la saison de cross-country.

Ce sport qui ne pardonne pas!

La "chouille" de la veille Un classique usé mais intemporel comme un polo Lacoste couleur pastel dans les ghettos de la place des Ternes! Le mec passe pour un festif qui conjugue avec habileté mode de vie dépravée et bonne tenue physiologique! S'il se rate, on saura pourquoi. S'il brille, on lui tire notre casquette boueuse! Debunkons l'affaire, notre ami filou est en mode serious depuis des semaines dans l'optique de cette course et mène une vie d'ascète, mais la peur de l'échec lui tourne la tête ... Il se couvre.  Le même spécimen sévit à la fac avant les partiels, pour lesquelles il feint de ne point être préparé tout en arborant les cernes du mec qui ne s'octroie que 6 heures de sommeil depuis deux mois! Escroc!

Le cross-country n'est pas mon objectif Le mec ici la joue spécialiste. Tellement élite qu'il ne prépare que la belle saison ... le cross? Juste du foncier et un petit zest de grinta (quand même, concède-t-il). Pourtant, tu sors les babines comme un chihuahua défendant vainement sa mèmère ... sur les photos prises par ces judas de journalistes sur les bords de labours. En fait, tu amortis mal les relances et la bataille rangée. Pas de honte à être un coureur de "plat" à foulée ample.

J'ai raté mon départ Le départ faisant partie intégrante de la course, légitimer l'échec du tout par le ratage du début de ce tout est la négation du bon sens. Carton rouge et disqualification du propos. Si j'avais couru plus vite, je serais arrivé plus tôt, en effet.

Pas les bonnes pointes  Dimanche, sur ce chantier de province, c'était la guerre! 15mm obligatoire pour tous. Et encore, ça n'immunisait pas contre les bains de boue, les glissages et les luxations de la dignité immaculée. Insatisfait de ta copie sur ce chantier? Le bobard du 9mm passera crème ... ne lésine pas sur le pathos à l'évocation du long calvaire que fut ta course. Tu trouveras peut-être même des camarades pour saluer ton courage et ta performance. (on retrouve le schéma chez les traileur ayant oublié ses salomons).

Se combine très bien avec Je suis/j'ai failli tombé plusieurs fois! Le coureur émotif ayant frôlé visiblement la mort plusieurs fois, sa physiologie a dit "stop!". La guerre sans l'aimer comme l'écrit une autre sommité du bobard bien enrobé. Vivement la saison de la piste et des courses sur route pour ne plus risquer la chute létale à chaque relance Philibert!

Maudite grippe  L'hiver sévit la grippe. Courbatures, frissons, maux de caboche, fatigue ... la croix du coureur (alors qu'elle est aubaine pour le "runner"). Mais tu es un warrior et tu as couru malgré ton piètre état. Résultats des courses prévisibles: une prestation moribonde. Inconsciemment, le coureur grippé entend se voir décerner la médaille du courage et revendique dans son for une place de choix sur le podium catégoriel des estropiés! Avec un peu de veine, tu auras refilé ta merde à ton petit entourage à qui tu pourras ainsi botter le cul à l'entraînement une fois rétabli!

Précision

Ces bobards peuvent ne pas en être. Soyez charitable, le doute doit profiter à l'accusé!

Le Joggeur Qui Râle

1,279 vues

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com