Logo 2 (2).png
 
 
 

Portraits # Les beaufs de la salle de sport

Updated: Feb 3

Dans la vie comme à la salle, les beaufs tentent de monopoliser l'attention. Pourquoi? Dieu seul le sait même s' il se murmure qu'Il se serait crevé les yeux pour ne plus assister à ce sinistre spectacle d'étalage du rien déguisé en ... rien.


Pollution visuelle et sociale que la bienveillance inconsciente des "gens" n'ose balayer manu militari ...


Pis encore, le beauferie se multi-décline et brouille donc les pistes. Pour vous aider et vous épargner, voici un petit panorama du beauf à la salle de sport! Ne nous remerciez pas surtout!





Nous ne prétendons hélas pas à l'exhaustivité tant la profondeur des CAS est abyssale. De plus, la beauferie sous protéine se réinvente à chaque changement d'appareil ou presque, à chaque saison et à chaque nouveau leggin' Gymshark ...


Débutons séance tenante avec ...


Le gras qui se croit balaise ...

Pénible ce type qui en fait des tonnes et compile à lui seul beaucoup trop de types de beauferies! Jerrican, cahier pour noter ses REPS et physique en totale inadéquation avec ses prétentions! Le mec souffle fort quand il tente la charge maximale et squatte plusieurs machines en étalant qui sa serviette, qui sa réserve d'hectolitres de flotte lidl/prot'. Il nous supplie de le regarder entre deux conseils prodigués aux néophytes encore impressionnés ... Usant. Pitoyable aussi. Vous le croiserez au KFC entre deux séances.


L'avorton qui gesticule ...

Même genre que le spécimen sus-evoqué mais en moins pitoyable. Plus fit et plus fashion, l'avorton en fait malgré tout beaucoup trop. En fait, il se prend pour l'élite de la salle, le mec tendance que tous envient secrètement? Un délire narcissique pathologique dont il semble être le seul tenu dans l'ignorance. Il compile bien souvent plusieurs beauferies (squattage de machines, parle fort, tournée des grands ducs interminables quand il débarque à la salle, pompes devant la porte des toilettes ...). Une vraie plaie.


La pétasse qui se la pète ...

Honneur aux dames! La pétasse est un avion de chasse avec le cul qui va avec. Rebondi, bien évidemment. Elle casse des rétines, braque des nuques! Elle en joue à l'excès pour le bonheur des pervers qu'elle abhorre par ailleurs sur instagram entre deux #MoiJe ... Une synthèse de l'histrionique facteur comorbidité Narcisse. Des fois, elle vient avec un mec, son mec? Du coup, les autres mecs sont tristes et dépriment ... Attention, la pétasse travaille son corps en harmonie avec talent.


C'est son fond de commerce. La quête de validation en direct à la salle avant la validation de la validation sur les réseaux sociaux avec la pose déhanchée qui va bien.


Celui qui parle fort ...

Moi moi moi, son surnom tacite, aime qu'on le voit. Il parle fort. Il fait tout fort d'ailleurs. Il hurle et souffle fort quand il pousse fort. D'ailleurs, il est fort. Dans son for intérieur, c'est musclor. Dans le vestiaire, il raconte fort à consort des morceaux de sa vie ... Il ne parle que de lui d'ailleurs. Il n'y a que ça qui l'intéresse au fond ...


L'homme au jerrican de 10 L ...

Surenchère grotesque et galopante: la taille du bidon.

Du bidon 750ml à la bouteille d'eau et désormais du bidon de 2L au Jerrican ... Le beauf aime se singulariser par l'hydratation. On le verra bientôt torse nu en train de boire du lait maladroitement, laissant couler le fluide sur son torse imberbe ....


Un bonhomme: trois machines!

Classique du beauf chiant: le squattage multi-machine en période d'affluence. Pis encore, le beauf déjà en place sur trois bécanes qui vient te demander si tu as bientôt fini avec la tienne. La politesse commune n'est pas un service qu'on lui rend quand on ne l'invite pas cordialement à aller se faire foutre.


Le " pas à sa place " ...

Pompe devant la porte du vestiaire, abdominaux au milieux des haltères et bientôt les burpees directement depuis le tapis de course. Le beauf travaille sa singularité par la géographie locale. Ce type est une chicane mobile fatigante et grotesque. Mais comme personne ne le lui dit, il continue, comme conforté ...


La réunion informelle au milieu du couloir ...

Un groupe de mecs en marcel devise sur le sort du monde au milieu du couloir! Soyez rassurés, ils ne sont pas en train d'inventer l'eau chaude, ça cause de rien. Ca cause d'eux-mêmes! Ca matte les culs, ça joue au coq sous stéroïdes gros dos/ptites jambes ...


Le hurleur ...

Quand ce Célestin du fitness a soulevé sa barre au DC, toute la salle s'est retourné! Il venait de pousser un râle d'outre-tombe et son essais à 75kg s'est soldé par un échec. Heureusement pour lui, le gras qui se croit balaise - dont une des qualités est d'être toujours dispo pour filer un coup de main - était là pour l'assurer. Rebelote cinq minutes plus tard à la presse ...


Regardez mes tattoos!

Ce beauf choisit sa tenue en fonction de ses tattoos. A la salle, c'est plein feu sur ses gribouillages cutanés. Il se venge ce faisant du bureau ou sous-fifre docile, il dissimule sa pseudo-vraie nature ...


Des stéroïdes et un dos.

Quelle largeur d'épaules pour ce fitboy toujours en jogging pour cacher sa carence de leg day! Une telle disproportion ne s'explique pas seulement par une quelconque "récalcitrance" aux jambes, non! Le coupable s'intitule stéroïde ... Ton dos a poussé trop vite mec! Et cache moi donc tous ces boutons, t'as plus 15 ans, c'est fini l’acné d'adolescent complexe!




Un miroir et un Selfie

Le selfie, cette pathologie moderne du sportif 2.0 est inquiétante. Surprendre quelqu'un en plein délire narcissique, selfie au poing devant une glace ... Ça prend la pose et tout! ça rentre le ventre et ça contracte les muscles à fond! Clic Clac, et je suis trop beau! Quelques # et te voilà sur les réseaux sociaux pour cueillir ta reconnaissance factice numérique. Par et pour tes semblables en kilo-followers anonymes exclusivement!


Je fais ma tournée ...

Quand le mec débarque à la salle, c'est pire que s'il venait bosser! Il serre des pognes comme vache qui pisse. Check au mec qui gère la salle (voir accolades ou même la bise refré), il interpelle son poto au fond de la salle, une main par si, un high five par là ... il connait tout le monde et ne pourra commencer à "bosser" qu'après une bonne demie heure ... et encore. Y a du laisser aller. Premier sacrifié de cette gabegie d'énergie et de temps: les jambes, forcément.


Moi ranger? Jamais!

Ce parasite du vivre-ensemble est une sorte de petit Poucet l'innocence en moins. Vous pourrez le suivre à la trace: serviette, bidon, cahier et stylos, haltères, tapis de sol, step ... il prend, utilise et abandonne au sol ... de quoi retrouver son chemin entre les 4/5 machines qu'il utilise "en même temps", autrement qu'il squatte et usurpe de son "moi tout puissant".


Le sur-équipement pathologique

!L'homme sandwich est dans la place. Lunettes, casquette, compression, gants, serviette, bidon à haute valeur ajoutée, boisson au malto, shaker de whey, chaussures, ceinture lombaires, cahier pour tout noter, casque audio et smartphone pour rester connecté au monde entier façon world wide web ...


Il a tout de rechange en triple exemplaire dans le coffre de son break sur le parking.


A 200' sur le tapis de course!

Sage initiative que de penser au cardio afin d'affiner le bibendum qui sommeille en nous!

Hélas trois fois hélas, le beauf détournera cette sagesse en bouffonnerie ostensible! Mauvaise foulée et attaque talon et réglage sur des allures beaucoup trop soutenue juste pour tenter d'épater la galerie des horreurs! Un vacarme entoure tes 10 malheureuses minutes de tapis de course! Une de plus et les écrous fusaient à travers la salle!


Charge maximale!

Pour se faire remarquer (se faire mousser plutôt), le beauf charge toujours au maximum sa machine! Quitte à mal exécuter le geste et se plomber les lombaires. Carpe diem de l'effort bientôt sur la touche dans l'indifférence de toutes et de tous, assurément!


Le vieux beau

Le matin en semaine, c'est session troisième âge! Le vieux beau y sévit peu, ou alors en mode casual. Aux heures de pointes, le vieux beau trouve de la matière à reluquer et de la MILF à embarquer, le cas échéant! Le vieux beau tient la forme, purée, il envoie du lourd et laisse pantois le minot pas encore passé sous stéro! La semaine dernière, il s'est même taper Vero ...


L'ami des dames

Transition toute trouvée avec le vieux beau qui entretient le contact avec ses contemporaines, l'ami des dames est cependant une catégorie plus large. L'ami des dames s'entoure des demoiselles, de miss et d'ex-rondes en quête de renouveau. Le beau gosse s'entoure de bombass quand le lambda supervise des pseudo-booties en gymshark! Raymond quant à lui, aime faire rire Gisèle et Monique ...


La racaille qui "représente!"

Le Thug et toute sa panoplie déclinée de la street ...

Il a pas l'air sympa et désobéit aux règles de courtoisie les plus élémentaires! Sportif malgré ce petit bidon qui point, la faute aux chichas et autres dégueulasseries ingurgitées, la racaille s'invite dans un milieu hostile qu'il ne maitrise pas. Il y retrouve du boloss en marcel affichant tour de biceps et épaules king size auxquels il n'a que son regard menaçant à opposer ... D'ici quelques semaines, il baissera la garde et trouvera chez parmi l'une ou l'autre des déclinaisons de la beauferie, un camarade de fonte! C'est la beauté du sport! Et merci bien ...


Si tu es parvenu à nous lire jusqu'ici, bravo, n'hésite pas à commenter l'article en indiquant quel spécimen te fait le plus marrer, ou t'agace le plus souverainement ...



On est tous le con ou le beauf de quelqu'un dit-on. C'est vrai. Davantage pour certain que pour d'autre. Bonne séance.


Le Joggeur Qui Râle


828 views

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com