Poster ses séances sur les réseaux nuit-il aux performances?

Mis à jour : 28 déc. 2019

Pour ses "fans", son "coach" ... et sa "communauté", Jim' - comme on l'appelle sympathiquement - est une bête à chagrin! Dans le jargon, on appelle cela un "Morning Glory", une gloire du matin, en référence aux chevaux de course, entraînés bien souvent au petit matin ...

Pourquoi? Tout simplement car il déçoit inlassablement les espoirs fondés en lui! Le matin, il "vole" à l'entraînement. Il affiche des statistiques et des allures de petits cadors qu'il ne concrétise pas le dimanche matin en compétition!

S'arrange-t-il avec la réalité en semaine pour subir la loi  du concret le dimanche? Jim' est-il un émotif qui se liquéfie avec la pression du D Day? 

Un peu des deux sans doute ...

Portrait d'un runner 2.0 déceptif et décevant ...




Pauvre Jim'! Que de lassitude dans ces ultimes kilomètres de TA course! Sûr de ta force mais sans arrogance, tu avais annoncé la couleur - d'autres disent que tu as vendu du rêve - pour cette course cochée dans ton agenda sportif de longue date!

Une préparation respectée à la lettre. Une programmation home made, runner solo oblige! La runningosphère n'a jamais su tempérer ton zèle quantativo-qualitatif ... à moins que cela ne soit l'inverse. Le runner 2.0 ne modère jamais le runner 2.0, c'est la règle! Le badaud du Net Running un brin éclairé s'étonnait de tant de gesticulations sportives et numériques ... le ver dans la pomme.

La débâcle avant même le départ. Incompréhension chez les 2.0 ...

Jim' s'arrange parfois avec la réalité quand il n'en élude pas les limites!

Jim' cumule les bornes et les sorties! Pluie, vent, neige, canicule ... rien n'arrête ce vrai amoureux de la course à pied. Encore un toxicomane de l'endorphine. Sale drogué va!

Cependant, l'excès en tout est un défaut. Et ce stakhanov a fini par régresser à force vouloir progresser trop vite, trop fort ... délicat est l'art de la tempérance. A quand la curatelle sportive?

Runner 2.0 assidu postant selfie, stats et #Nopainnogain et assimilé à chacune de ces sorties quotidiennes, il suscite admiration, espoir et reconnaissance factice 2.0 comme tout à chacun 2.0 ... le culte de l'égo croisé sur la runningogosphère n'est pas facteur, encore moins vecteur, de modération. Le lanceur d'alerte est mis en prison dans cette dictature du "moi je" constant ... Jim' s'est donc encastré avec l'indifférence de tous dans la réalité et ses limites physiologiques desquelles il se pensait absous ...

Bilan des "courses"? Le jim' arrive cramé cuit dur le jour de son objectif! Salutairement, il aura un alibi recevable - quoique non excusable - pour justifier ce chrono merdique, petit arbuste cachant la forêt de son objectif théoriquement non réalisable a priori même au top!

Par ailleurs, Jim' ne bidouillerait-il pas un peu ses lignes de stats? L'historique de ses performances en compétition esquisse un runner honnête mais modeste comparativement à ce qu'il montre à l'entraînement - merci le site FFA, véritable mouchard impitoyable ! - le runner mythomane et/ou en quête frénétique de reconnaissance 2.0 ne s’embarrasse pas toujours de subtilités pour satisfaire un égo encombrant! Il est accessible au plus benêt de modifier manuellement quelques runs, de troquer la running pour un vélo ou autres stratagèmes de bas étages ... se faire mousser par les tenants de l'esprit running en lui chiant dessus. Runningogosphère quand tu nous tiens!

Malgré tout, Jim' met le bleu de chauffe et enquille les bornes. En théorie, il devrait progresser au moins un peu. Mais ....

Pas de demie pression pour Jim sur le zinc de la compétition!

C'est quoi le souci avec Jim' alors? Demandez lui et il vous répondra avec aplomb que tout est parfait, que la prochaine sera la bonne etc etc. Hélas, il se loupera encore la semaine prochaine, ainsi que la suivante ...Jim' n'écoute personne. Il dit mais n'écoute jamais.

En fait, Jim', il aime courir seul sans pression - OKLM - Jim' il fait genre il est costaud et zen mais c'est un émotif! Son affirmation 2.0 est son remède à lui pour soigner son introversion. Jim', c'est un grand timide! La reconnaissance 2.0 son homéopathie! Du coup, quand Jim' arrive dans le sas, il a déjà perdu son influx déjà entamé la veille et même à l'avant-veille. Le mec, il compte les dodos avec angoisse.

Jim' gagnerait à se faire plus discret, à moins rouler ... des mécaniques la semaine afin d'arriver nerveusement frais sur la course. A force d'afficher sa force, il se ramollit quand il s'agit de concrétiser ... il fantasme des attentes que lui prêteraient la runningosphère toute entière. Le monde du running comme suspendu à sa performance en germe! Graine de champion qui a peur de fleurir ...

Jim' est persuadé qu'il a le potentiel pour rivaliser avec les "bons", hélas cette pathologie de l'égo le mine à l'heure de la récupération et du départ! Calme toi Jim', relax! Bois une bière! Tu devrais réaliser que tu n'es qu'un anonyme au milieu des runners 2.0 girouettes!

Au-delà de l'ami Jim', le runner 2.0 à selfie systématique est atteint de déclin cognitif. Décliné sauce running, ce sujet fantasme son niveau et/ou les attentes qu'on aurait de lui s'agissant de "son" sport! La superposition des deux biais est une impasse pour le runner 2.0, condamné à décevoir (absolu et relatif).

A terme, il se peut que le runner #MorningGlory rejoigne le runner mythomane dans la case "je cours juste pour le plaisir, donc pas de course pour moi, tu comprends ..." entre deux debriefings de sorties dignes d'un champion du monde du semi!


Le Joggeur Qui Râle

1,202 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com