Pourquoi # Cet automobiliste qui te klaxonne quand tu cours

Mis à jour : janv. 28

On connait tous le tristement célèbre "Cours Forest" du badaud qui tient les murs. Autre manifestation de la bizarrerie collective, et ambiante, le cri de passager.s (voir du conducteur, plus rare) de voiture quand celle-ci double un runner sur le trottoir.


A croire qu'il s'agit d'un must do ...


Pourquoi?




Ce cri est généralement un son strident, improvisé et in fine dénué de tout sens. La classe d'âge? 8 à 25 ans pour faire large, avec une nette tendance pour l'adolescent tardif! Quel âge ingrat ...


Précisons qu'il ne s'agit pas forcément d'une insulte.


Ce cri, très primaire, est fort agaçant. Il surprend et fait fuir les endorphines. Il nous sort de notre bulle. Celle pour laquelle ce gredin bruyamment motorisé n'est pas éligible. Fasciste!


Parfois, c'est à coup de klaxon que la beaufitude s'exprime aux yeux de tous, impudique. Pour un combo parfait, de la musique de merde (exemple - skyrock) vient appuyer l'ambiance de fin de règne de l'ensemble ...


Parfois même, on gamberge à se demander s'il ne s'agit pas d'un ami quelque peu agité qui aurait décidé de nous taquiner en nous reconnaissant malgré notre équipement inusuel (pour lui) et notre sueur (cela ne nous regarde pas). Mais non, tes amis ne sont pas si débiles. Encore que ...


Alors, pourquoi?


L'alcoolémie et la drogue. Les ravages de l'illicite en excès autorisent ces fanfaronnades en sortie de rocade. En effet. C'est triste.


Mais, cela serait trop simple de tout réduire à cette facilité. Non ... L'Homme qui court a quelque chose de curieux pour son prochain. Le runner en mode piéton zieute toujours un peu, beaucoup (...) son congénère en short et en action (sa posture, sa foulée, ses chaussures, son CUL ... liste non exhaustive). Le sédentaire verrait-il dans l'Homme qui court une sorte de supérieur naturel? Le cas échéant, ce gros con propulsé en automobile jubilera de compenser son retard darwinien et éructera un cri primaire ... C'est une hypothèse.


L'individu qui cri en voiture en croisant un runner est un être frustre. Limité. Primaire. Basique. Un parvenu de la vitesse armé d'un phallus de substitution ... Il va plus vite que le runner et s'en gargarise. Tu parles d'une revanche!


Ce médiocre personnage déteste les sportifs ordinaires mais voue un culte pour quelques vedettes médiatiques, souvent issues du monde du ballon rond! Un terrain où il peut s'identifier. Une première fois, et de manière totalement illusoire, en terme sportif. Et une seconde fois, lucide, au niveau culturel et cognitif. Bref ça ne vole pas haut! Indulgence pour les "hurleurs" de 10 ans, un revirement de paradigme est toujours possible ...


Aucun remède hélas à prescrire ici. La bêtise ambiante en voie de normalisation est assurément incurable, pandémique. Exponentielle ...



Quelques astuces pour se ménager cependant


Écouter de la musique en courant pour s'extraire? Non, on ne court pas avec un casque dans ces zones à probabilité de rencontres de beaufs! Trop dangereux!

Ne pas chercher davantage à insulter, gestes obscènes visibles depuis le rétroviseur ... inutile car vain, même si cela peut soulager sur le moment ...


Non, soyons beaucoup plus philosophes et cyniques que cela. Ce braillard est un Untermensch et sa punition, c'est sa condition quotidienne. Un imbécile heureux n'a pas conscience de sa condition rétorquera le plus belliqueux agacé. Certes ...


Profiter juste de la situation pour vous situer. Un runner épanoui par son sport, pour de vrai, pas celui qui feint "le plaisir de courir" entre deux selfies-#-pathos, se fout royalement de ces hurluberlus ... sauf, et a minima, à se questionner sur le pourquoi de ces éructations primaires et du sens de la vie pour ceux-ci sans le running :-)



Conclusion


Le runner agace le beauf de la voiture. Le runner 2.0 agace Le Joggeur Qui Râle. Le runner 2.0 agace aussi le beauf de la voiture. Le beauf de la voiture agace Le Joggeur Qui Râle. Le Joggeur Qui Râle agace le runner 2.0. Le runner 2.0 agace le runner. Le runner qui s'agace du runner 2.0 agace le runner 2.0. Pour le beauf en voiture, un runner 2.0 et un runner c'est la même chose.


Vous voyez ce que je veux dire?


Bon footing.


le Joggeur Qui Râle


406 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com