Question # Pourquoi poster son bilan km mensuel ?

Le rituel de chaque fin de mois sur les réseaux sociaux du running [ y compris en période de confinement entre deux #RestezChezVous ], le sacro-saint bilan kilométrique est posté avec application par le peuple du running en mode quantitatif.

Utile pour motiver les troupes, ou néo-concours de celui qui a la plus grande?


Il y a débat ...



A chaque fin de mois, en fin de journée (quand il est trop impatient) ou en début de soirée, Jean-Gérald partage son bilan kilométrique mensuel sur les réseaux sociaux du running. Fédérateur et sincèrement bienveillant du partage, il sollicite ainsi la communauté en lui proposant de partager le leur. Un copier-coller sympathique viendra se poster sur quelques uns des groupes majeurs dédiés au running.


~BRUIT DE LARSEN ~


La garantie d'un maximum de pouces bleus et de notifications tout azimut pour notre drogué à la validation sociale.


D'ailleurs, loin de se contenter de sa galipette mensuelle, Jean-Gérald poste en véritable Stakhanov selfie et debriefing de sortie running chaque jour que Dieu fait.


Il est comme ça l'ami Jean-Gérald au demeurant fort sympathique et qui y va de son record personnel sur 10km fort honorable. Hélas, il explosa en vol dans sa tentative de SUB3H sur un gros marathon malgré ses souliers magiques acquis pour les besoins déchus de la cause. Sacré Jean-Gérald!


Connaissez-vous le Dooring, ou emportièrage?


Le Joggeur Qui Râle vous explique tout ici ...

D'ailleurs, Jean-Gérald, il est cadré dans la vie.


A chaque jour son selfie-pathos-capture Garmin. A chaque semaine son selfie Bœuf Bourguignon. A chaque mois (la même en fin d'année avec un gros chiffre qui se doit de faire son effet) son bilan kilométrique. Cadré on vous a dit!



Mais au fait, POURQUOI ?


En posant ici son bilan tout en invitant ses semblables à faire de même, le runner 2.0 qu'est Jean-Gérald fait d'une pierre deux coups. Habile!


Il étale son "moi je" avec bien souvent un bilan quantitativement palpable! Il cherche à se faire mousser pour l'ensemble de son œuvre après avoir claironner à chaque coup de pinceau quotidien!


Ensuite, en stimulant les autres à faire de même, il se garantit un bon shoot de notifications Facebook à chaque pouce bleu, à chaque réponse à sa requête. Humm, il exulte.


DO-PA-MIN-Ne!


Au temps jadis de véritables concours de celui qui a la plus longue, seul le gagnant tirer éloge et reconnaissance. Désormais, à l'heure du running 2.0, la crypto-monnaie, c'est la notification Facebook et le petit shoot de dopamine qui va avec. Le gagnant? Celui qui a eu l'idée (et parfois l'impudeur, ce qui n'est pas vraiment le cas ici) de se mettre en avant.


Mais cette nouvelle fausse monnaie, elle sert à s'acheter quoi?


La reconnaissance. La validation sociale. Le plaisir factice. Elle court-circuite le Vrai et le Beau.


Se mettre en avant et solliciter l'Autre qui vous répond. C'est être entendu. Accepté. VALIDé!


Ce schéma n'est pas dévoyé par essence quand il est affecté à un dessein vraiment désintéressé et utile (partager une vraie astuce face à un souci largement partagé par les adeptes du running et que personne n'avait "osé" évoquer jusqu'alors et solliciter celle des autres le cas échéant / une expérience, par exemple - Soit la vocation originelle des forums d'abord puis des réseaux sociaux du running).


Ici, il [le schéma] est impulsé par une liminaire mise en avant de soi. L'esprit "Communauté" n'est alors qu'un faire-valoir à son égo. C'est dommage. Malhonnête. La boîte de Pandore est ouverte.


Jean-Gérald parasite le bien commun pour sa seule gloire.


Face à lui? Ses semblables qui sautent dans le car pour gratter leur part du gâteau. Ego #1 répond à égo #2. La cacophonie des Egos sature l'espace de nombres que personne n'écoute ni ne lit. Chacun balance son nombre (et avec, une explication pour justifier la faiblesse relative de celui-ci ...) systématiquement et alimente l’esbroufe presque malgré lui.


Jean-Gérald a le mérite d'être à la tête de ce trou noir qualitatif. C'est sa chasse gardée d'ailleurs si bien que personne n'ose le doubler dans l'entreprise.


"Comme un rendez-vous mensuel ..." (Célestin)

Le Running 2.0 a ses codes, ses lois, ses us et désormais coutumes (fragiles). Le Joggeur Qui Râle lui, est contra legem !


Balancer dans un creuset des nombres (kilomètres parcourus dans le mois) n'a aucun sens sauf à mijoter une énième bouillie de running.


On parle donc bien de running et non de course à pied. Et encore moins d'athlétisme. Un coureur de 800m ne borne pas autant qu'un marathonien (du dimanche). Et pourtant, un PB à 1'55'' (sur 800m) postule plus de TOUT qu'un 3h30 sur la distance "Reine".


Mais tout ça, ça ne parle pas à Jean-Gérald qui s'apprête à poster son selfie quotidien, capture garmin et pathos à l'appui ...


Bon courage.




Le Joggeur Qui Râle

 

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com