Logo 2 (2).png
 
 
 

Réforme FFA # Pas de podium pour les M3, il fait un scandale!

Mis à jour : 28 déc. 2019

La réforme de la catégorie MASTER pondue par les huiles de la FFA, a priori active au 1er novembre de cette si belle année 2019, laisse entrevoir de futures échauffourées et autres pugilats aux alentours de midi les dimanches matins à l'heure où le commun des mortels - le quidam de base, le gros con de sédentaire - renifle le rôti ou la volaille en famille ... Pourquoi? Comment?



Régis est un homme heureux. Las des places d'honneur dans sa catégorie Master, la réforme FFA saucissonnant la catégorie en tranche de 5 (ans) allait enfin pouvoir lui permettre de monter ( de temps à autre) sur la boite et de gouter lui aussi à son bain de foule, son quart d'heure de gloire. Et tout cela sans avoir eu à progresser ou à s'entraîner davantage. QUE du BONHEUR ...


A l'heure du classement affiché sur les vitres de la salle de fête de ce patelin de province, Régis exulte. 48eme au scratch mais ... 3eme M3! L'émotion ... Enfin!


Quelques larsens plus loin et un défilé de vedettes locales glanant les paniers copieusement garnis par les partenaires locaux, c'est le dégel. Un podium scratch, un podium féminin, un protocole pour les jeunes et le scandale: un podium Master ... Un Podium Master fourre-tout! Adieux veau, vache, cochon, couvée et tuti cuanti ...


Régis est KO. Blême. Plus la colère du scandale, de l'esclandre vient à poindre. Il a attendu 30 minutes dans le froid de l'automne pour ce moment, SON moment et l'en voilà privé par une organisation insensible! Fascistes!


Régis venait de sortir de ses gonds et allait dire leurs 4 vérités au mec au micro, au type qui ramassent les dossards à l'arrivée, à la mami-bénévole du ravito ... à sa femme, à son chien et à ses semblables M4 M5 et consorts eux aussi scandalisés ...


La révolte des sans-reconnaissance grondait et grondera encore ... Le quart d'heure de gloire pour tous par la multiplication des podiums est un droit!


Régis ira de son brûlot incendiaire sur les réseaux sociaux, dénigrant l'organisation artisanale et bénévole de cette course pourtant, et jusqu'alors pour lui, si sympathique, conviviale, "sans chichi". Adieu l'esprit running qui éructe pourtant que l'ont vient courir pour le plaisir ...


Régis, stimulé par ces perspectives glorieuses de podium, de coupes et de paniers garnis, avait muté en être détestable. Vindicatif. Son pathos en contradiction avec la gloire à court terme d'un podium M3 malgré une 48eme place au scratch (à 23' du premier au scratch).


Le podium pour tous? Un projet en négation, en déni du concret qui aura la peau des petites courses qui oseraient encore lutter contre ces requêtes egocentrées des médiocres en quête elles-aussi, et quand la paluche sur les réseaux sociaux ne suffit plus, de gloire et de reconnaissance ...


Le Joggeur Qui Râle




©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com