Logo 2 (2).png
 
 
 

Running # 10 situations honteuses ...

Mis à jour : avr. 30

La pratique du running expose parfois le ... runner à des situations compromettantes. Même impudique - que ce soit dans la vie ou sur les réseaux sociaux - le runner a sa dignité qu'il malmène parfois - bien trop souvent à notre goût - avant, pendant et même après son petit footing!

Tranches de vie ...




Il convient ici de préciser que selon son niveau, son implication et sa personnalité, le curseur de la HONTE sera assurément mobile d'un individu à l'autre, d'une saison à l'autre ou selon l'humeur du moment ... Ce qui va de soi allant mieux en le disant, allons-y! En réalité, ici, rien ne justifie d'avoir vraiment honte. L'égo et le regard des autres, malgré le pathos "je ne cours que pour moi " et "pour me faire plaisir", dès lors en PLS face à la rigueur du concret, sont des considérations puissantes!



L'incontournable gadin


Le gadin avec ou sans blessure d'ailleurs. Face à l'entorse sévère, la honte laisse très vite place à la douleur et à l’inquiétude (surtout si tu prépares une course). Le gadin simple dans ce parc bondé relève de ces grands moments de solitudes auxquels on a tous plus ou moins été confrontés. On se relève et on repart, après tout, tu n'es pas le centre du monde et tout sera vite oublié, surtout dans le regard des autres qui in fine s'en contre-fichent comme de leurs premières garnitures. Militons pour une approche ludique de la chute sans bobo! La Gravité est une Loi universelle à laquelle tout mortel est exposé sans arrangement.


La chute au départ d'une course sur laquelle tu as usurpé ta place dans le sas est plus problématique en ce sens qu'elle expose les honnêtes gens aux conséquences de ta bêtise ... Tu devrais avoir honte de faire ça!



Quand t'as craqué ton slip


Un caleçon qui se déchire, un short éventré et tout élément textile qui part en guenille et le runner se retrouve fort dépourvu sur le terrain de la pudeur, parfois, et du style, souvent!

De quoi aller se cacher. Rapidement. Et parfois, de ne plus jamais revenir! Cela me rappelle une fois où j'ai moi-même ....



Le chrono de misère à l'arrivée de TA course


Quand tu as annoncé une forme olympique et un chrono "strato" mais qu'à l'arrivée, tu grimaces et affiche une posture chaotique ... L'égo en prend un coup mais bredouille illico je ne sais quelles excuses peu convaincantes. Terriblement gênant!



Ce selfie qui ne buzz pas sur les réseaux sociaux!


La tare des réseaux sociaux a tué ou presque la course à pied. Maladie auto-immune, le selfie tue désormais les partisans du running! Aucun remède connu à ce jour. En attendant le selfie-thon, le coureur à pied connecté (lui aussi, un peu) doit se coltiner selfie-pied, selfie-niais et autres instantanés de "moi je" insignifiants.


Vous avez dit "indigence"?

Plus d'informations dans la prochaine édition du DSM.



Record personnel battu de seulement 11 secondes malgré tes VaporFly Next %


Avec tout ce buzz et ce battage autour de la fameuse Nike ZoomX Vaporfly Next %, toi et ton record personnel sur 10 et semi qui stagnent ne pouvaient demeurer de marbre. c'est dans l'ordre des choses, surtout pour un runner comme toi tout de Nike vêtu.

Après une courte hésitation alimentée par le débours induit par le sésame, te voilà en mode "je teste pour vous les vaporfly" ... A moi les chronos canons, la gloire et la fortune! Grisé par tant de rebond et de dynamisme, tu t'es fixé des objectifs king size comme tes semelles!


Objectif atteint mais dans des proportions relatives. Plus de 25 balles la seconde et un bilan encore bien loin des minimas pour les France de 10 kilomètres. Il faudra s'entraîner pour espérer ou alors attendre de changer de catégorie (37'30'' plutôt que 35')! Le temps c'est de l'argent, donc quelque part, tu achèteras encore tes secondes avec une autre monnaie bien plus précieuse, elle!




Corvée de poids ou de marche aux Inter-Clubs!


On va pas se mentir, t'es là pour dépanner et pour ... Participer. N'est-ce-pas le plus important surtout quand comme toi on a que le pathos à la bouche! Et puis, le lancer d'engins et la marche, ça change! Une vocation pourrait naître à cette occasion.


A force de ne jouer du #NoPainNoGain que sur les réseaux sociaux, tu affiches un bilan trop "moyen" pour revendiquer ta place au départ de ce 1500m. Le 3000m Steeple est interdit aux runners ne sachant pas nager en eau trouble! Bon joueur, tu souris à pleine dents sur la photo collective de fin de tournoi!



Sans bâton ni camelbak sur ce trail ...


Ce dimanche matin, tu réalises sur ce trail que tu découvres que tu ne serais en réalité qu'un gueux sous-équipé! Si tu étais une vedette locale, les "autres" murmureraient pléthores d'éloges sur ce minimalisme audacieux! Mais comme tu n'es qu'un quidam parmi les gueux, les regards te mettent à nu! La gêne t'assaille, et les doutes aussi. Tu prends le départ d'un coupe-gorge et l'entorse sauce déshydratation rodent autour de toi comme la mort!


Quand gamberge et honte s'unissent pour enfanter ... TOI!



Se faire "laper" sur 1500m


Les joies de la piste. Indoor l'hiver et sur stade aux beaux jours. En indoor, un danger guette! Le "lap". Sur piste de 200m, le risque est prégnant quand on vaut à peine sub40 sur 10 bornes! Et ce qui devait arriver arriva, tu t'es fait "laper" devant tout ce public qui encourage le peloton lancé à pleine vitesse vers des chronos digne d'un univers parallèle pour toi! Cruauté!


Au printemps, tu remettras ça mais en mieux, sur piste de 400m! OMG!



Tu bouchonnes tout le monde sur ce single track


Sur ce petit trail sympathique, on t'avait annoncé un single track long et n'autorisant pas le dépassement ... Aussi, comme beaucoup, tu as décidé, au regard de ta forme étincelante (à l'entraînement), de partir vite pour ne pas perdre de temps derrière le commun des trailers! Un choix stratégique pertinent qui postule néanmoins quelques prudences! Au final, le bouchon, ce sera toi et te voilà presque confus, comme désolé, de bloquer cette file entière de trailers plus véloces que toi tandis que la pente s'accentue! Ça pourrait être pire, tu pourrais t'en moquer royalement!



L'abandon


L'abandon, comme la douleur, n'est qu’éphémère à coté de la gloriole numériquement éternelle du #Finisher!! Vous trouvez tout ce charabia confus? Normal, ça l'est! Et plus encore! Tes quelques octets de gloire seront bientôt noyés comme des chatons dans la baignoire du running 2.0, d'une!

Et de deux, tout le monde s'en fout en fait que tu aies abandonné. Cela arrive et c'est parfois une sage décision quand le motif relève de la santé au sens large ... mais prisonnier de l'égo et des slogans, véritable égrégore du Néant socio-mystico-cognitif, le runner fantasme milles choses autour de son cas et la honte finit par lui monter au nez!



Conclusion


La vraie honte du running moderne, dit aussi 2 et désormais 3.0, c'est le narcissisme normalisé distillé ici et là sur les réseaux sociaux! Ce trou noir n'est que l'entonnoir vers la finalité du runner, la reconnaissance construite à partir de pas grand chose, ou presque rien.

Ce grand circus que tu alimentes et au sein duquel tu te confrontes à des giga-octets de semblables en quête de cette même chose désormais dévoyée et en stock infini, et donc sans valeur! Un truc de dupes immatures, impudiques et versant trop souvent jusqu'à l'indécent ...


Ou quand l'Ego aux manettes utilise son hôte (le runner) pour se satisfaire sans satisfaction réelle, la honte apparaît alors comme une piqûre de rappel du réel ...




Le Joggeur Qui Râle



946 vues

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com