Running # A quoi sert la presse spécialisée?

Mis à jour : févr. 4

Chaque sport, chaque passion, chaque activité, chaque domaine ... a sa presse dite spécialisée. Informations utiles, actualités, conseils et autres plans, sans oublier la publicité ... tel est le contenu qu'on retrouve d'un titre à l'autre.


Mais cette presse ne tournerait-elle pas un peu en rond?




On pourrait se contenter de cette illustration tant il s'agit d'une synthèse


Le pathos sur la rentrée ... Prévenir la blessure ... Les vertus du fractionnés ... La récup' ... Les 5 conseils d'avant-course pour ne pas se trouer ... astuces pour accélérer en fin de parcours ... et un dossier spécial "optimiser votre foulée" ... et pour les experts, quelques tuyaux pour booster sa VMA (avec une définition aléatoire en introduction, en italique et  avec dans le coin de la page, un encadré pour la biographie de l'auteur de l'article (avec des références chronométriques pas ouf ...).


La presse spécialisée infantilise le runner en alternant niaiserie et évidences avec pseudo-érudition ... Les intervenants sont rarement des pointures et ne maitrisent que de loin leur sujet.


Où est donc passé le cahier Volodalen de Zatopek?

Le runner y puisera quelques notions et jargons pour conforter son sentiment d'appartenance à une communauté. Soit, une légitimité pour y aller de son conseil sur les réseaux sociaux du running ... Cacophonie et dissonances cognitives assurées tant personne ne comprend de manière homogène ce catéchisme pourtant repris à fréquence millimétré par des titres sans ligne éditoriale singulière.


Un grand recyclage saisonnier d'articles en forme de redite pour mieux ramollir le lecteur et lui asséner des doubles pages de publicité. Conflits d’intérêts en vue ou réelle indépendance quand on demande à Géraldine, 32 ans, 3 sorties hebdomadaires et titulaire d'un RP de 53' sur 10km et 4h45' sur marathon son avis et ses sensations après avoir enfilé les dernières New Balance ...


Le numéro 125 de running 3.0 mag' invite son lecteur à s'émanciper du chrono pour kiffer tout en l'invitant à s'intéresser à la dernière Suunto trois pages plus loin. Le minimalisme est l'avenir du running mais en attendant, la HOKA reçoit la note de 9/10 - page 32 - dans le cadre du grand crash test de l'année!


Un programme pour performer sur marathon en 8 semaines. Tableau et allures spécifiques doivent mener Cyprien au statut de #Finisher sans malaise. Pour éviter le mur, la NEW barre de céréales dont les vertus sont vantés dès la page 3 (après l'édito creux du chef de rédac') seront idéales.


Inutile de chercher bien longtemps pour tomber sur une pub' pour le gel miraculeux New Flavour ...


Pour être en bonne santé, bien manger et bien se reposer. Merci!




Booster sa VMA, avoir un mental de winner, acquérir une foulée légère et puissante, les astuces pour ne pas stresser au départ de votre premier marathon (une avalanche d'évidences tellement concentrées qu'on en fait des bonhommes de niaiserie) ... et, pourquoi pas le trail? Dossier spécial qui rime avec un double encart "Le matériel Trail pour réussir son ultra" ... Qu'ils sont bienveillants nos pigistes ès-running!




Il faut courir lentement pour courir vite. Mais il faut encore développer sa VMA pour courir vite. Courir à jeun quand on court le semi en 2h12 ... Progresser sans courir, c'est POSSIBLE avec l'electro-stimulation ... Profitez de notre promotion exceptionnelle (pour un abonnement de 24 mois, profitez d'une réduction de 30% sur une sélection de la gamme compex!). Quelle cohérence ...


Infantilisation du runner donc. Conseils creux. Évidences et niaiseries. Enfonçage de portes ouvertes. Le titre A, le titre B, et tout l’alphabet récitent les mêmes articles, les mêmes programmes, les mêmes informations à longueur d'années pour vous vendre du rêve à coup de publicités.


Car pour performer, il faut consommer. Le runner, lors de rassemblements "populaires" ( de moins en moins vu l'inflation des dossards) est un homme sandwich qui bataille avec son semblable. Le tape-à-l’œil prime la maitrise du geste et de l'allure quand il s'adresse à la masse.


En conclusion, la presse spécialisée (on attend un titre sérieux, de toutes façons condamnés à la ruine faute de lectorat suffisant) ne sert concrètement à rien. Au mieux, confortera-t-elle le runner (par opposition au coureur à pied) à pérenniser sa pratique claudicante en le mettant sous perfusion de contenus au mieux creux au pire contradictoire. La presse spécialisée pré-mâche des notions de physiologie, de biomécanique ... pour la recracher sous forme de bouillie au runner-lecteur.


L'Empire du moindre effort ... de toutes façons les gens sont trop paresseux et in fine idiots pour s'intéresser à la qualité.


Le Joggeur Qui Râle


358 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com