Runnings: Mention des marques/modèles sur les startlists & résultats officiels?

A l'instar de la Formule 1 (pneumatiques) ou encore des courses hippiques (et la question du déferrage), on peut tout à fait imaginer - à terme - les startlists et les résultats de courses indiquant marques et modèles portés par les athlètes.



Rétropédale de la World Athletics qui autorise à nouveau, début décembre (48h avant Valence et la pluie de records) le port de prototypes en compétitions officielles après avoir conditionné l'usage des modèles à leur disponibilité pour tous à la vente ... Voilà en synthèse le paradigme covido-contextuel du monde athlétique. Un rétropédalage que seuls les complotistes aigris interpréteront comme un graissage de pattes décomplexé.



Contexte


Le report des JO de Tokyo - horizon désormais largement dépassable - autorisera un soupçon de pragmatisme de la part de Sebastien Coe and co. (id est ~ la comitologie technique, juridique, marketing et commerciale gravitant autour de l'Institution ex-IAAF, les fameux "groupes d'expert").


Nous vous recommandons forcément chaudement la lecture de notre article post-Valence 2020 traitant de la volt-face de la World Athletics s'agissant de sa réglementation technique sur les prototypes ...


World Athletics: La course à pied corrompue | Après les mondiaux de semi-marathon de Gnydia en octobre, Valence a offert un nouveau terrain de jeu aux zébulons d'élite du running avec un record du monde du semi-marathon pulvérisé (57'32'') et 102 records personnels pour 156 partants!

Pour les dilettantes en tout, la mise à jour de la réglementation technique [début 2020] STIPULAIT qu'à compter du 1er avril 2020, un modèle devait avoir été disponible pour tous à la vente pendant au moins 4 mois pour être autorisé en compétition officielle. Depuis le 4 décembre de cette même année, les modèles non disponibles à la vente (running ou pointes) sont désormais autorisées en compétitions officielles.


Le retour des prototypes [modèles non disponibles à la vente pour les quidams et autres runners lambdas que vous êtes pour l'essentiel] est acté. Ils devront malgré tout respecter le cahier des charges réglementaires (épaisseur de semelle, plaque carbone etc).


Jimmy G. en Michelin contre Djilali B. déf' des 4!

Kibiwott Kandie courait-il en adizero adios pro jaune ou en prototype Adidas? Telle est la question pour laquelle il ne faut surtout pas attendre de réponse de l'intéressé, VRP de son sponsor qui ne fait que courir (et il le fait plutôt bien).




Sport is business as usual


La boite de Pandore grande ouverte - les précautions agitées par Coe and co. ne sont que des promesses bafouées de sagesse et de conservatisme - que faire pour normaliser le paradigme nouveau? Un paradigme qui n'a encore rien dit de la place qu'il entend prendre dans ce vide culturo-sportif créé ...


La punchline crypto JULesque "Vivre avec son temps et accepter le Progrès" au service des records factices et des débouchés commerciaux ou quand les secondes sur 10km s'achètent à prix d'Or ...


Digressions.


Afin désormais de savoir qui court en quoi et qui domine l'autre dans la nouvelle course à l'équipement déviant vers la course à l'armement, on peut imaginer que les athlètes seront désormais affublés de leurs partenaires sur les startlists et les résultats officiels.


Jean-Run Deudukil (Nike Air Zoom Vaporfly Next %) remporte la Corrida de "Mouais sur Loire" au terme d'un duel épique avec le serbe Ignatius Lactic (Adizero Adio pro) ... On peut aussi imaginer à plus long terme la mention des compléments alimentaires. Si cela peut ouvrir des perspectives commerciales aux "partenaires", pourquoi pas ... Si telle marque sponsorise tel athlète, c'est avant-tout à des fins commerciales, l'humain etc etc n'est qu'un enrobage pour faire glisser le tout dans la conscience docile des spectateurs amorphes de la marchandisation aliénante contemporaine (Francis Cousin approves this)!


Lewis Hamilton (Mercedes-AMG Petronas Formula One Team - Pirelli), Face Time Bourbon (Bjorn Goop / S. Guarato / Def AP) et désormais Athlète Elite (Nike air zoom AlphaFly) pour une société de la performance transparente au service du business et du plaisir de courir ...


Le consommateur runner pourrait plus aisément savoir quel modèle acquérir pour passer sous les 40' sur 10 bornes ou Graal suprême, devenir SUB3h sur marathon sans trop se faire mal ... même si, de l'aveu de certains, le carbone ne fait pas aller plus vite mais permet juste de mieux encaisser les sessions (comment faisaient Tergat, Gebrslassie, Bekele et Defar ...)! La pluie de record en période de courses éparses ne serait que le résultat de cette optimisation de la récupération autorisée ... On attend de voir les mêmes recourir sans carbone pour juger l'esquive!



Au fait, votre auteur possède lui-même des vaporfly et a battu son chrono sur 10km en mars en revenant de blessure sans s'entraîner avec et donc sans avoir pu encaisser les séances (celles qui ont mené à la blessure, comme quoi). Nous concédons à décharge un niveau très modeste ... Ça doit être cela!


Comme disait l'autre, les vaporfly, tu les achètes pour gratter des grosses secondes et une fois celle-ci grattées, tu dénies aux vaporfly l’impact sur ce grattage en mettant tout sur le compte de ton talent intrinsèque. Certains vont même jusqu'à dire qu'ils n'avancent pas avec le carbone ...


Bonne année!



Le Joggeur Qui Râle


Dossier Chaussures | Compétition et réglementation World Athletics


 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com