Logo 2 (2).png
 
 
 

Société # Les [mauvaises] odeurs du running ....

On minimise souvent l’importance des odeurs et de l’odorat dans nos expériences de vie. Et pourtant, telle la Madelaine de Proust, elles nous renvoient aux souvenirs inscrits au plus profond de nous et nous narre l’indicible … Blablabla. Bref, des fois, ça pue …



Voici ici sans prétention d’exhaustivité quelques vecteurs de mauvaises odeurs gravitant autour de la planète RUN &TRAIL …

Les chaussures, parlons-en …

Les kilomètres qui use les souliers font de gros dégâts. Ça refoule de la semelle dite de « propreté ». la rançon de l’effort. Petite astuce, quelques gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade directement à l’intérieur de la godasse ! Ne nous remerciez pas … On le fait un peu pour nous aussi !


Dans le sas, des t-shirts qui refoulent avant même le départ !

Échauffement beaucoup trop poussé ou textiles pas lavés depuis la dernière fois ? Quel cruel manque de tenue en tout cas ! Ça pique le nez bordel ! Et même les yeux. Quel exquis bouquet quand cette agression se conjugue à l’imparfait avec les effluves intestinales inhérentes au stress d’avant-course …

Le départ est lancé !


L’odeur de la campagne

Ou plutôt les odeurs de la périphérie. La bouse. Les épandages(non-) identifiables de lisier. Les usines de retraitement subtilement planqués en grande périphérie de métropole que tu viens côtoyer alors que tu venais pour l’air frais de la campagne comme on l’aime. Quelle arnaque ! Bucolique est celui qui s’attend à respirer l’air imprégné du pollen des coquelicots avec en bande son le chant des rossignols !


La buvette … parlons-en !

Les saucisses et les merguez. L’odeur de bibine envahissante. Ce mélange de kermesse qui file la nausée quand tu viens de te coltiner 35 bornes et du D+ hostile. Festif ? Oui, vite fait !


La ville à la campagne

Quand ta chaussure est plâtrée d’une déjection canine au moment de réintégrer ta voiture, c’est une apothéose pesante. Tu en as mis partout, y compris sur les capteurs sensoriels de ton sens olfactif violé sans pudeur depuis ce matin !

Ces mauvaises paroles ont d’ailleurs mauvaise haleine …




Le Joggeur Qui Râle

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com