Logo 2 (2).png
 
 
 

Sport équitable # Et pourquoi pas un podium "tiré au sort" ?

Mis à jour : févr. 10

Le podium des trois premiers, c'est dépassé.

Récompenser les trois derniers? Pourquoi pas! Prime aux derniers concurrents médians? On progresse.

Comment concilier la traditionelle cérémonie du podium avec l'impérieuse nécessité d'équité dans le sport pour tous qu'est le running démocratisé? La confusion succède à la réflexion ...


Mais au fait, pourquoi pas le tirage au sort ...




État des lieux

Avec la vulgarisation du running (trail compris), les exigences des participants s'organisent. De vraies doléances serait-on tenté de dire ... sur cahier de brouillon!


Le runner, participant et désormais #Finisher exige son moment de gloire, lui aussi. Les champions tirent beaucoup trop la couverture à eux, et c'est tellement facile pour eux de briller. Quid des quidams? Des runners lambdas. Nous autres, fidèles soldats des courses saucissons du dimanche matin dont la seule récompense réside dans ces applaudissement, dans ces mains d'enfants tendus et dans ces maillots offerts lors du retrait de dossard? Hier, ces marques de sympathie nous comblaient et nous le clamions haut et fort sur les réseaux sociaux du running au nom de l'esprit running. Running 2.0 et pathos ...


L'heure du running 3.0 a sonné! Désormais, le runner, 3.0 donc, exige de la reconnaissance, de la gratification et des récompenses! De la récompense matérielle et du PODIUM. Courir pour la performance non merci! Courir pour les récompenses et les podiums, c'est grand OUI! Paradoxe ose soulever le bon sens? Le bon sens, ce #Hater commun, ce petit doigt qui cache la main sur bras tendu du nazi de la perfection et du beau geste!


Comment faire?

Exit donc les trois premiers et le postulat nauséabond de la performance donc.

Primer les trois derniers pour faire résonner le symbole des courageux de la besogne et du #NeverGiveUp ... Riche idée, chiche idée!


certains opposent déja la perspective d'une "course" à la lenteur pour confisquer les honneurs. C'est vraiment avoir l'esprit mal placé et témoigne d'un cerveau malade! L'esprit running est assurément très loin de ces subterfuges puérils et egocentrés. Autre grief - les #haters ne manquent pas d’imagination - découlant du précédent, une "prise en otage" (élément de langage du #hater ) des bénévoles (depuis quand le #Hater s'en soucie) par les candidats au podium revisité.


Certains vont même sarcastiquement jusqu'à craindre que certains runners en quête de paniers garnis, de coupe et de gros saucissons prennent le départ en marche arrière ...


Autre "piste" (pas celle en tartane, beaucoup trop mal fréquentée), récompenser les trois runners médians du classement scratch et par catégorie (la multiplication des catégorie permet de gratifier un plus grand nombre de runners 3.0 ). L'argument du "calcul" tombe de facto. Malin mais encore axé performance selon les militants du Podium pour tous.


Synthèse et prospective

Ni les trois premiers, ni les trois derniers, pas plus les trois médians. Impasse? L'ego du runner 3.0 aux manettes n'est jamais en rade pour gommer les carences physiologiques de son sujet hôte.


Le tirage au sort est l'alternative la plus équitable. C'est la vraie démocratie appliquée au running démocratisé grandeur nature.


On garderait certes un classement pour les "puristes" mais le podium viendrait couronner équitablement l'as et le dernier en passant par le random ... Pas de jaloux et à chacun son moment de gloire le dimanche matin.


Voici une idée bienveillante et sympathique. Puisse la FFA nous entendre et réflechir à une réforme des courses hors stade, dites désormais RUNNING. Et le running, il appartient aux runners ...


Le Joggeur Qui Râle

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com