Logo 2 (2).png
 
 
 

Influenceur # Le succès de Marine pour les nuls ...

Mis à jour : févr 3

Les aventures de Martine se multi-déclinent en tout du quotidien! Martine nage. Martine court. Martine fait du vélo. Martine à la salle. Martine #HealthyFood . Martine a bobo. Martine fait tomber son "T" ...

Instagram a remplacé la BD mais c'est toujours le même cirque. Hier les enfants naïfs de 5 ans, désormais la Plèbe qui se traîne lamentablement au "sport" façon résolution intenable ...

Le culte du corps et le culte du "Soi" en paradigme moderne 2.0, Martine sait tirer "profit" de cette masse grouillante - mi-voyeuriste mi-niaise - a priori moins pour combler son égo que pour gonfler ses multi-kilo-trucs!

Si les élites peinent souvent à remplir le frigo, concédons au "phénomène Martine" qu'il ne braque que la quête de débouchés des marques y percevant un vecteur de débouchés faciles. Martine comme intermédiaire entre le sport-business "pour tous" et une clientèle docile au temps de cerveau très disponible la nuque courbée sur smartphone!

Ceci étant dit ... 






Nous ne nous intéressons jamais vraiment à ce que nous abhorrons, non! Nous privilégions davantage les objets non identifiés, le phénomène intriguant qui échappe à la grille de lecture. Le bulldozer de notre théorie  du "déclin cognitif" pourrait régler l'équation vite fait bien fait! Cependant, l'ampleur et le caractère clivant du "truc" nous pousse à la réflexion a minima ...

Voici ici livrées nos quelques gloses ...

Martine et le sport: coté performance ...

Martine, entre deux selfies sauce pathos sur Instagram, elle fait du sport, un peu, beaucoup, à la folie jusqu'au burn out physiologique! Crack. Du quantitative easing spéculatif, le #Follower est une créance mobilisée via l'ingénierie-....sociale.

Le culte de la quantité

Occuper l'espace par la quantité! Martine court beaucoup et noie la passion de l'allure soutenue par la cupidité du kilomètres sauce "hecto"!De l'engagement et de l'implication. Du courage aussi, ne le nions pas!

Hélas, nous soupçonnons cette frénésie quantitative de cache-misère qualitatif! Un fractionné pyramidale qui finit en nausée n’impressionnera - ne parlera en réalité - qu'aux initiés. L'initié n'est pas une cible efficiente pour Martine ...

Alors, on borne, beaucoup avec script mélo-dramatique. Du rire aux larmes avec la musique qui va bien en fond! Tout cela est très TF1 époque  #Team Lelay-Mougeotte!

Les chiffres donnent le tournis aux néophytes crédules ...

Le déclin objectif

 Le site FFA est formidable! Il centralise tout! Un big brother sauce running/athlétisme infaillible, cold as ice!

En deux temps trois mouvements (plus retour au calme), le constat est d'or! Martine baisse en rendement d'une manière inversement proportionnelle à son cyber-auditoire! Jadis, Martine courait pour alimenter son Instagram, désormais elle speed sur insta pour trottiner IRL! Rassurez-vous, nous non plus, nous ne comprenons pas bien ce paradigme! C'est l'air du temps! La fraîcheur des influenceuses recensées par quelques psy-cul-mag pour hystéro-borderlines urbano-casual-chic-fit (ou un truc dans le genre, du même acabit!).

Difficile de courir droit et donc vite en slalomant entre selfies, facebook lives, pathos en sueur et "pour toi public" ... la rançon de la gloire se paie dans le chronomètre ... mais on run pour le fun, on s'en tape! Le public novice serait effrayé par des chronos hors d'atteinte théorique ...




Quelques "coups d'éclat"

Martine est habile, ingénieuse donc maligne (et c'est tout à son honneur, nous n'avons jamais dit que Martine était idiote!) ...

A la tête d'une "communauté" qui s'appelle pléthore, Martine se doit de quelques coups d'éclats, par ci par là! La communication en coquille vide ne dupera pas milles fois 100 milles personnes ... Il lui faut avaler quelques bonbons de fraicheur de temps en temps!

Des épreuves combinées au "long cours" et quelques périlleuses aventures - avec dans le pack la préparation, la sueur, les doutes, les larmes et les rires sauce pathos qui vont avec - autoriseront une certaine crédibilité ... relative? Certains relativisent les exploits vendus! Du rageux  pur et dur au triathlète las de tant de gesticulation bien récompensée en sponsorings d'imposture! Martine ne braque pourtant personne et profite du monde contemporain, de l'époque. Son EPOC ...

Bref, Martine a bien plus de mérite qu'une youtubeuse à tutoriels de maquillage, dresseuses d'ado-pouffiasses!

*

Martine et les réseaux sociaux: l’œuf ou la poule?

 Martine est une influenceuse ou une sportive? L'une de ces qualités n'est pas exclusive de l'autre se murmure-t-il? A l'aune des éléments énoncés plus haut, le doute s'impose hélas. Encombrant. Qu'importe, Martine porte les deux casquettes à la fois, de deux sponsors différents pour plus de bonus!

Une clientèle de #Followers à gaver?

La recette Martine fonctionne:  Kilo-#Followers en milliers! De quoi faire saliver les influenceurs en herbe et autre #LJQR ...

Comment entretenir cette meute, cette Plèbe moderne? Martine, dans ses Mémoires, le dévoilera-t-elle en forme d'épitaphe à cette "vie" d'influenceuse?

Sans faire de la sociologie de basse intensité, nous devinons quelques pistes ... du Booty à peine aguicheur pour satisfaire la faction masculine du "public" à Martine! Du pathos pour la crypto-ménagère de 40 balais! (Ménagère-balais ... calme toi #SJW anti-sexiste! C'est du second degré, de l'écriture, soit plus de travail que tes retweets bien-pensants et ton selfie post-séance!). Autopsie à la hash-tag du kilo-public obèse à Martine ... Trois jours de #HealthyFood et une sortie Running avant le craquage lipidique immortalisé #PornFood ...

Le # est le selfie de la pensée, Martine fait gamberger ses #Followers dans le néant cognitif! La niaiserie est l'anti-sens critique ... le trouble aiguise ses mécanismes de défense. Affutée, estropiée et  #Inshape en featuring  pour un max de pouces bleus! La symbiose du creux. Gesticulant.

Entre les deux, un panel hétéroclite ... de l'enthousiasme, de la bienveillance et de la gentillesse. Martine est assurément une jeune femme sympathique et à l'engagement sincère ...

Niaiserie qualitative bilatérale

Mais elle agace. Beaucoup même. Y compris les élites - celles qui sont connectées -  qui subissent son brassage d'air permanent et généreusement rétribué par ce "sport business" qui délaisse les élites juste en dessous du gratin international ...

Martine offre donc à son "public", sa "communauté" un contenu digeste! Mise en scène, script et pathos ... L'émotion prime ici la rigueur et l'humilité discrète! Larmes et rires sont une matière première à exploiter numériquement ... Le réel et les sentiments au diapason 2.0 ... L'impudeur joyeuse et assumée en nouvelle norme ..

.

La "communauté" en réclame toujours plus ... la spirale tourne à plein régime. Un néo-voyeurisme émotif, numérique. La messe en vidéo Youtube ... Pas touche à Martine! Les chiens de garde sont féroces et répliquent à toute pique même seulement chatouilleuse!

Martine a créée un microcosme. Ses codes! Un langage, une méritocratie renouvelée. Vertige. de 7 à 77 ans ...

Le public aime d'avance! Conquis. Impatient. Le pouce bleu et le likes sont les nouveaux briquets des concerts de midinettes des 80's ... Martiiiiine! Qui a le droit de faire (d'écrire) ça! LJQR, bien sur! #Références !


La sportive rattrapée par le 2.0

La sportive Martine ayant opté pour le quantitatif s'expose! la blessure. Récurrente. Et la stagnation, le déclin ensuite! La nature 3.0 a horreur du vide! Tout ceci sera recyclé en contenu riche en pathos scripté ... La sportive Martine n'est plus sportive. Qu'importe pour le public qui suit désormais désormais un web-TV réalité instagramé ... la BD numérique Martine des années 2010' se décline en scène du quotidien gravitant fort lestement autour de l'astre "Sport", hydrogène et O2 ...

Martine est sans doute désormais quelque peu prisonnière de son château de cartes communautaire ... Martine saurait-elle par exemple se confronter à un objectif qualitatif d'un 10km en 36' (ceci est un exemple postulant un travail qualitatif "poussé) ? Après une traversé de Mer à la nage, cela aurait une fine gueule! Une diversité de Projet bluffante, un vrai grand écart ... Mais la "communauté" suivrait-elle? Bien scripté, nul doute que oui! Nous serions "client" d'une telle entreprise en tout cas.

*


Tentative de synthèse

Pourquoi cette chronique sur un personnage que LJQR - a priori - abhorre?  LJQR ne déteste personne, il observe et réagit, parfois sans filtre - souvent avec réflexivité - toujours avec la grille de lecture du "déclin cognitif global" ... Pompeux!

Martine profite d'une époque de croisée de chemins entre réel et virtuel, efforts et paraître, rigueur et facilité ... Martine sera ringardisée sous peu par ses petites sœurs délurées et les prompts nostalgiques la regretteront comme l'icône d'une époque révolue ...

Le "sport business" ne rend service qu'au business, le sport n'étant qu'un vecteur ... le "sport business" détruit le sport. La densité sur les épreuves n'ayant jamais aussi pauvre que depuis la vulgarisation du running ... Un paradoxe a priori même le paradoxe n'existe pas; le paradoxe n'est que le voile de l'inconnu ou de ce que les personnes et instances autorisées refusent de dévoiler à la masse.

Martine est-elle un rouage conscient de ce déclin festif dans la bonne humeur? Nous osons avoir foi dans sa bonne humeur sincère et son authentique bienveillance affichée ...



Le Joggeur Qui Râle

283 vues

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com