Logo 2 (2).png
 
 
 

News # Le Runner qui attaque TALON ne court pas!

Mis à jour : janv. 29

"Tu sais que t'as une belle foulée touah...". Un jour, Jean-Runner séduira Marie-Altra ainsi! Cauchemar! 

Dans l'attente de ce monde là, la question de la foulée, en particulier l'épineux sujet de l’attaque talon et du médio-avant pied est omniprésente chez les VRP du courir mieux/courir safe à la formation biomécanique hasardeuse et expresse (un article dans la presse "spécialisée" et deux recherches google suffisent ...)!

Pire encore, les néo-dogmatiques pullulent comme les selfies de finishers les dimanches après-midi de grande messe!

L'objet de cette chronique n'est pas d'étaler la science du joggeur qui râle sur la question, encore que ...

Non! Comme à notre habitude, nous digresserons librement sur la notion de foulée dans son opposition attaque talon / foulées médio-avant-pied telle qu'elle se décline très anarchiquement sur la runningosphère et les réseaux sociaux! Running 2.0 oblige !

Attention, blessures en vue!






Une simple question de business ...

Exit les drop à deux chiffres, place au minimalisme pour tous! Même s'il ne l'est en fait pas tant que cela. Mais l'étiquette fait vendre, alors ... Les changements de paradigme ne se font pas d'un battement de cil, aussi le mouvement est long, progressif, comme un échauffement ... Si certains acteurs du segment freinent encore des 4 fers et des deux talons pour s'orienter vers la sainte voie du minimalisme et du drop sub 10,8,6 ... on peut néanmoins constater une évolution. Les semelles s'aplanissent doucement autour du totem Hoka One One!

Le minimalisme - terme dévoyé à certains égards - et plus généralement le drop réduit et la légèreté séduisent du runner initié jusqu'au coureur du dimanche, 2.0 compris! Le marketing a bien joué le jeu en mettant en avant l'aspect "naturel" ... un élément de langage qui fonctionne toujours. C'est de bonne guerre! Les runners 2.0 font ensuite - même pas bénévolement puisqu'ils paient cash - le job en propageant ce que d'aucuns qualifieront d’authentique propagande dans les pelotons et sur les réseaux sociaux à coup de selfie de pieds chaussés (avant le selfie pied cabossé quelques séances plus tard, ou le zèle mal maitrisé qui finit aux urgences).

Le marketing et les marques font parfois dans l'équation intenable . Une marque peut proposer un modèle drop 4 et un modèle drop 12 en vantant des atouts -trop-contradictoires! Pour être honnête, chaque coureur est différent et ses besoins diffèrent donc naturellement. On s'étonnera malgré tout de quelques grands écarts constatés en terme de communication teintée de santé et de vertu ...

Par delà le business et ce phénomène de "mode" qu'il entend embrasser, la question de la foulée: est-ce réellement si important?

... ou vraie valeur ajoutée* des spécialistes de la biomécanique

Le runner curieux ne se contentera pas de la com' et du marketing pour s'initier un peu. Le runner très curieux et non docile dépassera quant à lui le pathos régulièrement servi par la presse spécialisée hélas trop dépendante de la perfusion d'euros des marques qui inondent ses pages! En utilisant Internet autrement qu'en entertainment lubrique et narcissique, le runner interpellé par le sujet saura dénicher quelques vidéos et articles salutaires et éclairants sur la notion de foulée et de biomécanique! Vaste sujet ... qui est lui aussi devenu un fromage que se chamaillent quelques acteurs (plus ou moins "qualifiés d'ailleurs) ... Ici, "à la rédaction du joggeur qui râle", nous apprécions particulièrement Frédéric Brigaud pour son approche pédagogique qui n'élude pas le scientifique ... nous avons aussi, comme de nombreux runners en quête de progrès, consulter le  très main stream ouvrage Light Feet Running de S. Sehel!

Outre cette petite guerre entre partisans du médio et militants de l'avant, on ne sait pas toujours sur quel .. pied courir! L'opposition est plus sémantique que biomécanique. Une marque à défendre!

Le runner cognitif puisera dans chacun de ces exposés des éléments utiles et éclairants sur sa course, sa foulée, sa posture ... il s'interrogera. On apprendrait à courir!

Attention chausse-trappe! Le runner moderne aime le "tout tout de suite" ... le passage, ou Transition, à une foulée moins passive postule progressivité et prudence. c'est la règle d'or ici! La réalité se chargera de rappeler à la loi les intrépides runners ... selon la gouvernance physiologique, ce rappel sera plus ou moins autoritaire!

Le runner patient et humble sera sans conteste récompensé par des sensations inédites et à terme, par un confort et un résilience éprouvés!

* le lecteur malin aura remarqué l'utilisation coquine de ce terme en opposition au titre précédent!


Last but not least ...

Le meilleur pour la fin .. quid du runner 2.0 dans tout ce cirque. Tantôt réceptif aux sirènes de la foulée légère, tantôt assumant sa course plaisir loin des considérations esthétiques, cognitives, biomécaniques ... la course à pied ne doit pas être "prise de tête"!

Deux déclinaisons: le runner 2.0 qui talonne et talonnera toujours et le runner 2.0 qui fait du zèle narcissique dans le cadre de sa "transition" ...

Mo-Nike, joggeuse du dimanche en quête de super-amorti

Il est et demeure quelques runners, pour ne pas dire la majorité - elle est silencieuse entre deux selfies -  sourds aux charmes de la foulée magique qui fait voler sans effort ... Ils ont sans doute bien raison d'ailleurs. Coureur du dimanche, allergie à la vitesse et à la performance, course à pied comme complément marginal à une autre activité ...  contextes non exhaustifs!

Le runner ici recherchera le super amorti, la semelle mahousse et le confort absolu! Délesté de toutes considérations posturales et biomécaniques, ce runner là martyrisera l'asphalte avec hargne tel un gougnafier sans pudeur!


Pas assez borneur ou assidu pour en subir les affres, le runner talonneur s'en cure le zen! Pas d'effets secondaires a priori! Hélas quoique curieusement, le runner 2.0 se plaint régulièrement - selfie à l'appui - de douleurs ici ou là ... biais cognitif classique, cet être passif focus toujours sur les conséquences en éludant la piste des causes (qui est bien trop impliquante en réalité) ... il finira sa piètre carrière en Hoka Clifton et en sortira comme "grandit" ... Courir doit rester un plaisir et ne se conjugue en aucun cas avec efforts, qu'ils soient physiques ou cognitifs!

Marc-Altra, itinéraire d'un ex-talonneur ...

A l'opposé de Mo-Nike, Marc-Altra, mais aussi Paul-Vibram et Jean-Michel Drop ... autant de runners ayant décidé de repenser leur foulée et plus généralement leurs rapports à la course à pied ...

Une passion, ça se bichonne et un corps jeune ne l'étant pas éternellement, il convenait de réagir, las de ces bobos à répétition .. blablabla.

Ce runner là a décidé d'agir! Et comme il est 2.0, le combo est détonnant! Sa transition nous est narrée telle une conversion, et comme souvent, l'approche est prosélyte, dogmatique. Le saligot repère et sanctionne tout document présentant une foulée "non conventionnelle", car la nouvelle norme, c'est lui qui l'incarne! Chien de garde zélée de la foulée parfaite!

Ce qui est navrant, c'est que ce runner converti ne maitrise pas encore son dogme en pratique! Il piétine littéralement en ce domaine serions-nous tenté de dire. Un flic de la pensée sans arme ... Il accumule les données, les articles, les vidéos dans un chaos réifié dans sa propre foulée ... Marc-Altra, Paul-Vibram et Jean-Michel Drop sont plus souvent sur la touche pour bobologie chronique que sur les sentiers à courir ...

Le runner converti 2.0 consomme du concept ... et de la chaussure. La progressivité de la transition est un gros mot pour eux, accouchant de vilains gros maux! Ou quand il ne suffit plus de vouloir et d'avoir pour Être ... la démission n'est jamais loin!

Ce runner se sent trahi par sa marque et son concept alors qu'il avait tout bien fait. Il avait lu tel livre préconisé sur le Web et la runningosphère, il avait investit dans ce modèle de chaussures précis! Il avait posté une vidéo de lui-même sur une page Facebook dédié pour recueillir l'avis des Internautes érudits (toujours très initiés et de bon conseil ...) !

Charité bien ordonnée commence par soi-même. c'est vrai. Notamment en matière de foulée avant-médio-pied ... ou quand le prosélyte qui met à l'index a meta-paradoxalement le poignet foulé!


Bonus

Les marques ne sont pas restées totalement insensibles au phénomène de mode et à la tendance. Business as usual disions-nous. Ainsi, à coté des vibram historiques, fleurissent des runnings shoes à semelle king size mais affichant un drop 0mm. Parce-que le "mauvais" runner n'en est pas moins un excellent consommateur, il fallait lui vendre à lui le rêve de la foulée parfaite. Le runner, ce consommateur cajolé dans le sens de l'égo ...

L'humilité, la discrétion et la rigueur sont des qualités en perte d'allure qui n'empêchent pourtant pas de courir vite!


Le Joggeur Qui Râle

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com