Logo 2 (2).png
 
 
 

Comment se motiver efficacement au départ d'une course?

Updated: Dec 28, 2019

Pavlov a-t-il reconditionné ses ouailles en runner à deux pattes?

#Finisher a inondé les réseaux sociaux après le #MarathondeParis by ASO 2018 jusqu'à la nausée, y compris ceux au-delà de la barrière horaire du déjà vu! Dont acte ...

Pseudo-prise de conscience du mou indigeste inhérent aux phénomènes de masse amplifiés par les réseaux sociaux et ses déclinaisons selfiesques, le runner 2.0 un tantinet zélé, déjà las, cherche à se démarquer et à se motiver autrement qu'à travers cette perspective quasi-héroïque ! Quête de reconnaissance factice 2.0 oblige, ce runner là n'entendait plus se contenter de suivre la meute servilement pour se partager la gâteau émietté du Run Game!

Il faut innover pour se démarquer et décrocher le pompom d'influenceur de l'esprit running 2.0 ... son pactole à lui. Une rivière de paillettes d'or de la Gloriole en quelque sorte! Le prestige se mérite par l'exploit, serait-il relatif... à soi-même.

Désormais, le runner 2.0 affiche son nouveau " RP" ...  (ou Personal Record - l'anglais décliné en sigle donne du relief à ce qui serait plat en langue domestique - une autre école évoque le Personal Best, dit "PB") à l'heure du debriefing numérique de sa course dominicale! Mais pas de panique, en cas d'échec, le #Finisher demeure activable ... une consolation aussi réconfortante que l'onanisme du samedi soir post-sortie #Brocouille !

Pourquoi? Chaussons nos runnings et tentons de courir aussi vite que ces athlètes numérisés ne déclinent par le #, ce nouvel étendard du trou noir narcissique au service du déclin cognitif et de la motivation aléatoire.




Non mais Allô, t'as couru dimanche avec la #Team et t'as pas fait RP!?! Le déclin cognitif par l'expression du runner 2.0 est très Nabilla-compatible.  C'est dans l'ordre des choses tant cet épisode cathodique pas très chrétien fut un summum de l'ingénierie sociale orchestrée au service de l'abrutissement des masses. Surtout de celles se moquant ostensiblement de cette péronnelle marionnette pour feindre une érudition frelatée, surjouée et inscrite dans le schème de la servilité tertiaire moderne à laquelle elles appartiennent! Nous nous égarons et le chien de garde de la runningosphère ne comprend déjà plus et psychiatrise l'auteur de ces lignes ...A part aboyer, tu sais mordre? Non, ton 1/5 dans la rubrique avis sur facebook joint à la syntaxe creuse de ta prose ne fait pas de toi un american staff! Bref ...

Jadis fût le #Hastag #Finisher ...

Oui "jadis", car à l'heure du trou noir exponentiel de l'égo 2.0 sauce running, tout va très vite. L'espace-temps est dilaté ...

Cela va tellement vite que les tenants du #Finisher sont tout à la fois des modernes et des vintages! Ce qui était "in" hier est aujourd'hui ringard et sera demain vintage ... Pour maîtriser la sainte-trinité, il faut être gardien du calendrier. Pas de pot, celui qui mène le jeu, ce n'est sûrement pas toi! Le chef d'orchestre de l'abrutissement et de la confusion mentale au service du running business n'a pas de visage et n'a pas de nom, comme dirait un ancien Président mou qui attaquait talon ... comme pour mieux te parler en alter ego?

Pour résumer, le #Finisher cristallisait la fierté d’être venu à bout d'un 42.195km ou d'un ultra. Ce qui est légitime d'un sens (pour peu que l'allure revendiquée puisse t'extraire de la qualité de randonneur!) et raccorde à une communauté. Initialement, cet épiphénomène se justifiait quasi-anthropologiquement ... Mais, avec le 2.0 les frontières s'éclipsent souvent dans la dark side of the moon ... et l’épiphénomène, moissonnant son épi, se faisait phénomène se vulgarisant aux courses saucissons de la province dominicale! #Finisher d'une course nature 8.5km à Bourg-la-Reine s'affichait désormais sur les réseaux sociaux, collectant likes et commentaires enjoués. Validation d'un dévoiement ... Un sport numérique national! Bien sûr, le tout était appuyé par le selfie et le cas échéant la médaille! #Finisherpride tous les dimanches sur vos écrans!

La "course" aux #, aux selfies et aux pathos tout azimut stérilisait cependant le concept ... plus aucune plus-value à en être. La reconnaissance systématique croisée (attitude consistant à cliquer, à valider, à liker sans lire, sans esprit critique ou avis) demeurait certes, même si le runner 2.0 se sentait noyé au milieu de ses piètres semblables! L'égo n'aime pas  se sentir interchangeable!

Il fallait se démarquer! Pour exister ...

Libéralisme et esprit running! Vers une libéralisation ...

La boite de pandore du chronomètre, du temps et de la "performance" était ouverte et le chantre du run for fun non aliéné se convertissait par défaut quoi qu’avec zèle à la frénésie du Record Personnel aka RP en cri de ralliement a posterioi ...

Mieux que la médaille, le selfie et le #Finisher: le Personal Record!

Calme toi tout de suite!  Quand tu prépares une course et que tu y signes ton meilleur temps, tu as raison d'être satisfait. Nous aussi! Des heures d'entrainement spécifique pour quelques secondes de mieux ... seuls les runners peuvent saisir ce truc là!

L'excès en tout est un défaut!

On voit désormais fleurir sur les réseaux sociaux pléthore de déclinaisons d'enthousiasmes niais! Ca glousse à l'arrivée dès qu'on tend une perche à selfie! Fané! RP! RP! RP! "Alors Géraldine?" demande Jean-Run! Et celle-ci de répondre dans une gesticulation ridicule "RP! waouuhhhhhh!". Étonnant. C'est le nouveau totem ... nous n'étions pas dans le secret des dieux, d'où notre surprise! Exit le #Finisher ... c'est le struggle for life qui prime désormais! Le diktat du chrono, hier crypto-fascisme des élites est mué hochet pour quelques runners sponsorisés et hommes sandwichs qui s'ignorent! Vrai tournant libéral ou épisode  ponctuel pour les besoins d'une cause qui échappent à ces agités du slogan? Grande question!

On peut douter de l'ancrage perenne de cette approche "performance" du running de la part de cette f(r)ange de la runningosphère! Pourquoi?

Explications - ces énergumènes cacophoniques partent de très bas en terme de chrono références! Il est donc très loisible de gratter quelques secondes par ci, quelques minutes par là, pour peu qu'on s'entraîne un peu et avec assiduité! Ce n'est pas la mer à boire en effet!

Quid de Marie-Sophie après 4 debriefings de runs in Paris sauce #JesuisRP ? Ca va devenir difficile de battre ton RP à tous les coups désormais! Ressortir le #Finisher aux 20km de Paname ou au #MarathondeParis 2019? Ça passera encore ... une dernière fois. Alors que faire. La mettre volume 2 sur les réseaux sociaux et t'anonymiser? Cruauté et mort numérique! Trouver un autre hobby pour combler Ego et Narcisse? C'est une idée, surtout que d'ici là, le vent aura peut-être tourné ... Hausser le ton à l'entraînement pour gratter encore deux trois "RP!! wééééééh" devant la caméra d'un web runner agité? On progresse! Atteindre un niveau décent et ne plus être dans ce paradigme? On peut toujours rêver!

Curieux paradoxe ou image d'horreur?

Drôle de contraste que d'observer cette #Team grimée et tout équipée se féticher à la fin de ce 10km francilien à coup de "RP! waouhhhh" dès qu'un smartphone ou un perche à selfie apparait ... un peu comme en Syrie en 2012 avec d'autres slogans moins sympathiques il faut l'avouer! S'agit-il d'un mot d'ordre? Est-ce l'influence d'un égrégore mystique? Si Jean-Run de Paris peut nous apporter quelques éléments de réponse ... preneur!

Ou alors, il s'agit d'un nouveau crédo! La quête de crédo est l'allié de la quête de reconnaissance pour le runner aliéné par l'égo. En plus ça rime! A rien, sans doute!

Comprendre, c'est prendre en soi. Pas facile ici ... Ces gens obéissent à des Lois parallèles aux notres assurément ... même si nous partageons notre sort humain et ce sport.

Le "RP" (option "wouuuuuh") apporte donc une petite plus-value à la simple qualité de #Finisher désormais ouverte à tous, du 5 au 100km! Et c'est vrai! Opération "RP" pour tous sur le prochain 10 km pour les #Team influenceuses de la runningogosphère dimanche! Exclusion pour ceux qui échoueront et retour case #Finisher!

Après quelques semestres de niaiserie et de pathos "courir lentement c'est mieux", la communauté running 2.0 se serait-elle mise - quoique maladroitement et dans son paradigme ego-trip 2.0 -  vraiment au sport?

Pas sûr ...


Le Joggeur Qui Râle

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com