Tour de France 2020: Des TOPS et des FLOPS | LJQR

Mis à jour : oct. 16

TOUR DE FRANCE 2020 - BILAN. Retour sur les tops et les flops de l'édition 2020 de la Grande Boucle.

Clap de fin dimanche dernier sur la 107eme édition de la Grande Boucle ... Une édition marquée par le contexte sanitaire avec du public - ou pas - masqué au bord des routes en septembre et l'écrasante domination des deux coureurs made in slovenia (2 millions d'habitants)!

L'heure du bilan est venu. Nous ne cantonnerons ici au bilan sportif sans revenir sur les jets de bidons et les déclarations fumeuses de certains maires crypto-écolos!


AFP/Anne-Christine Poujoulat

Il s'agit avant-tout d'impressions subjectives [on voit d'ici les mous des groupies de Peter Sagan / Julien Alaphilippe] ayant davantage vocation à ouvrir le débat qu'à lancer la chasse à l'homme.


Ceci étant précisé ...



Collectivement


Pas évident de dégager une impression au niveau collectif tant on aura vu que du jaune et noir (celui de la Jumbo-Visma) au cours de cette Grande Boucle. Cette domination ne sera in fine pas exempte de reproche ...


Les FLOPS


Team-Jumbo Visma

On a vu que la Jumbo-Visma pendant trois semaines! Martin roulait, Bennett, Gesink, Dumoulin, WVA et enfin Kuss ... Roglic devait finir ''petitement'' le travail. Trop petitement? Roglic n'aura au final glané qu'une seule étape à Orcières-Merlette pour trois premiers accessits, et deux autres top 5! WVA impressionnait pendant trois semaines comme rouleur, grimpeur et sprinter, 2 étapes dans la besace! la Jumbo-Visma allait écœurer le peloton mais Pogacar, pourtant débiteur de 1'20'' en plaine revenait sans cesse au général ... On connait la fin de l'histoire.


Ineos Grenadier

Sans Geraint Thomas ni Chris Froome, la INEOS abordait le Tour avec le tenant du titre accompagné de quelques bons soldats (Carapaz, Sivakov, Kwiatkowski). Bernal montrait cependant des signes de faiblesse dans les % et Sivakov trainait sa peine après une grosse chute lors de la première étape à Nice! Carapaz allait malgré tout endosser le maillot à pois après trois jours consécutifs d'attaque et une victoire "partagé" avec Kwiatkowski à la Roche-sur-Féron. Un bilan malgré tout maigrelet en rapport avec l'armada théorique d'il y a quelques semaines et surtout la main mise de la formation britannique sur le Tour lors de la dernière décennie.



Les TOPS


Team Sunweb

Si Tiesj Benoot (infra) aura quelque peu déçu sur le plan individuel, la Team SUnweb (que Bardet rejoindra en 2021) a brillé sur cette édition du Tour. Marc Hirschi a soulevé l'enthousiasme des amateurs en "partant de loin". Une étape à Sarran, Un sprint avec Pogacar et Roglic -excusez du peu - après avoir été repris à Laruns et déjà un premier accessit à Nice lors de la seconde étape! Des kilomètres en solitaire qui se comptent en centaines! ces Bol aurait pu tout aussi bien l'emporter à Privas après un seocnd accessit entre Nice et Nice lors de l'ouverture. Que dire des coups de pédales dévastateurs de Soren Kragh Andersen, double vainqueur d'étape cet été à Lyon et Champagnolle?



Deceuninck-QUick Step

Sam Bennett (2 étapes dont Paris) a souvent été parfaitement lancé sur les sprints massifs (Morkov) certes, mais nous retiendrons la cruelle et stupide erreur commise à 17km de Privas lors de l'étape 5. Un erreur retirant le maillot jaune des épaules de Julian Alaphilippe et qui allait fausser le Tour du Frenchie!




Les temps forts du Tour de France 2020





Individuellement



Les TOPS


Sam Bennett (Deceunicnk - Quick Step)

Double vainqueur d'étape (dont Paris) et classement à points/Maillot vert. SOlide bilan pour le sprinter irlandais de la deceuninck - Quick Step souvent bien emmené par Morkov. Il a dominé sans nuance Peter Sagan dans la course au vert!


Tadej Pogacar (UAE Team EMirates)

Bon anniversaire Tadej Pogacar (22 ans ce 21.09.2020)! Monstrueux sur la Vuelta 19' (qu'il aurait pu gagner sans cette maudite piscine ...), Tadej Pogacar a fait sien le Tour de France 20' la veille de Paris. Trois étapes (comme sur la Vuelta) et du panache. Roglic n'a jamais su/pu/voulu (?) creuser un écart significatif sur son compatriote au terme des trains imposés par sa formation, le crack de l'UAE Team Emirates a crucifié son aîné sur la planche des belles filles! Petit ombre au tableau, l'entourage du jeune slovène au sein de la formation émirati a de quoi interroger ...



L'incroyable histoire de Tadej Pogacar



Richie Porte (Trek-Segafredo)

A 35 ans, le coureur australien de la Trek-Segafredo a réalisé un Tour propre couronné par un podium à Paris! Une performance autorisée par une régularité et une relative montée en puissance à mesure des étapes! Pas de victoire d'étape mais un seocnd accessit sur le CLM de la Planche des Belles filles derrière Pogacar et Dumoulin. Richie Porte pourrait avoir une toute autre carte de visite sans ses déboires et son rôle de lieutenant de luxe (notamment chez SKY) ... Tu nous as fait plaisir Richie!


Enric Mas (Movistar)

Transfuge de la Deceuninck - Quick Step (avec laquelle il restait sur une victoire sur le Tour de Guangxi), Enric Mas a plus que suppler la légence Valverde (40 ans) sur cette Grande Boucle. Il représente l'avenir (à 25 ans) de la formation ibérique quelque peu vieillissante s'agissant de ses cadres! Ce top 5 au général ne peut que nous inciter à le suivre de près sur la Vuelta sur laquelle il est pour l'heure engagé (à compter du 20.10) ...



Sepp Kuss (Team Jumbo-Visma)

Promu dernière lance de lancement de Roglic sur les reliefs, le grimpeur américain de la Jumbo-Visma a séduit les observateurs. 4eme au sommet du col de la Loze, Kuss sera à suivre à l'avenir et pourquoi pas dès la Vuelta 20' qui s'annonce (vainqueur d'étape en 19' et déjà fort prometteur). S'il monte encore en puissance entre les deux Turs comme entre le Dauphiné et la Grande Boucle, il fera encore souffrir ... Reste à imaginer la stratégie de la Jumbo-Visma après la gifle Pogacar!



Wou van Aert (Team Jumbo-Visma)

Malgré le FLOP collectif, encore un coureur de la formation néerlandaise dans notre chapitre TOP. WVA, triple champion du monde de CX, rouleur, sprinter, grimpeur et porte-bidons! certains observateurs voient en lui (avec un peu trop d'enthousiasme?) un potentiel vainqueur du Tour ... Deux étapes cette année pour oublier sa terrible chute de l'an dernier à Pau et parfois tambour major dans les cols. On a vu que WVA cette année! Insuffisant cependant pour mener l'équipe à la victoire finale.



Marc Hirschi (Team Sunweb)

Le jeune suisse (22 ans) de la formation Sunweb aura été l'une des attractions de ce Tour 2020! Une étape à Sarran, un sprint avec Pogacar et Roglic à Laruns après avoir été repris à 3km du but, des échappées solitaires, une chute et une cocotte tordue ... Marc Hirschi a posé la matériel sur la table et nous a donné rendez-vous à Imola pour les mondiaux (champion du monde 18' U23 sur route) et plus tard sur le Tour des Flandres ...





Les FLOPS




Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)

Stop au Pinot Bashing! Érigé en chouchou des français, les soucis de Pinot ont suscité en effet boomerang des réactions houleuses à l'endroit du grimpeur de la Groupama-FDJ. Les réseaux sociaux et leurs dérives faciles et basses! Pinot a fini cette Grande Boucle en traînant parfois sa peine! Fragilité psychologique? Physique? On aurait aimé le voir lutter au moins un peu (Guillaume Martin ayant montré quant à lui ses limites). Autre déception connexe, David Gaudu ...





Daniel Felipe Martinez (EF Pro Cycling)

On attendait beaucoup plus - au général et dans les cols - du dernier vainqueur du Critérium du Dauphiné! Le grimpeur colombien de 24ans sauve malgré tout les meubles avec une victoire en force - face à Kamna - au Pas de Pérol (13) mais aura montré rapidement ses limites dès que la route s'est élevée. A revoir.


Pavel Sivakov (INEOS Grendiers)

Tombé à Nice lors de la première étape, le plus francophone des russes a semblé trainer sa peine en septembre sur les routes du sud de la France). Difficile de reprocher quoi que ce soit au lieutenant d'un Egan Bernal quant à lui beaucoup plus inquiétant et finalement DNS à Grenoble au matin de létape 17!


Peter Sagan (Bora-hansrohe)

Peter Sagan s'alignait cette année pour glaner un 8eme maillot vert consécutif! Hélas, le bouillonnant slovaque de 30 ans est selon nous en "perte de vitesse", ne gagnant plus. Il s'est néanmoins bien battu avec le sprinter irlandais Sam Bennett, sabotant même ses chances à Poitiers lors du sprint massif de l'étape 11 (fautif? Pas fautif?).



Tiesj Benoot (Team Sunweb)

Si l'équipe allemande est un TOP sur le plan collectif, son leader Tiesj Benoot nous a laissé sur notre faim (7eme à Villard-de-lans & 75eme au général à Paris). A revoir sur les mondiaux d'Imola et les classiques à l'automne avant de conclure la saison sur les pavés du Nord ... On retiendra une chute spectaculaire le long du rail et un vélo "coupé" en deux!



Elia Viviani (Cofidis)

La recrue Cofidis n'a toujours rien gagné en 2020 et n'a pas pu que figurer sur cette Grande Boucle (5eme à Paris, 4eme sur l'île de Ré et 6eme à Nice). Insuffisant ...



Nairo Quintana (Arkea-Samsic)

Le grimpeur colombien avait donné de sgages au début de cette saison tronquée (Tour de Provence, Tour des Alpes, ultime étape de Paris-Nice ...) mais l'accident dont il a été victime en Colombie pendant le confinement et les chutes subies sur le début du Tour auront eu raison des prétentions du colombien de 30 ans ... Frustrant!


Dernière Minute # On a appris qu'une perquisition - visant particulièrement les 3 colombiens de la formation bretonne - par les gendarmes de l'office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) avait eu lieu à Megève (Haute-Savoie) le dernier mercredi de l'épreuve. L'opération a été menée dans le cadre d'une enquête préliminaire sans concertation avec l'agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Arkéa-Samsic n'a pas spécialement brillé sur cette édition du Tour.



Sony Colbrelli (Bahrain-McLaren)

Le sprinter-puncher de 30 ans a gratté un top 10 à Lyon et aura un peu bossé - pour rien - pour Landa sur l'étape de la Loze. Décevant ... Séance de rattrapage inconnue!




On retiendra également toutes ces chutes, ces abandons et quelques grosses défaillances. L'abandon de Bardet, de Higuita, de Bernal, de Izagirre, de Aru ....




Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com