TRAIL # Catastrophe écologique ?

Ou plutôt le trailer! Pas plus qu’un individu lambda réplique déjà le Traileur bousculé dans ses certitudes et retranchements !

Et pourtant, le Traileur « moderne » bardé de matériel et de technologies se révèle être bien souvent une aberration écologique. Pourquoi et comment en est-il arrivé là ?




Le Traileur est un consommateur. Le Traileur est par ailleurs un sportif « nomade » qui ne borne pas que sur les chemins et sentiers avec ou sans balise mais la valise toujours pleine !

Malgré la mandoline minimaliste qui sonne désormais trop souvent comme un disque rayé, le Traileur consomme et s’équipe souvent outrageusement ! Après tout, on ne fait pas les 24h du Mans avec un solex et le dénivelé hostile ne s’appréhende pas « à la va comme je te pousse » ! L’équipement est donc une case indispensable. Mais de l’équipement au sur-équipement, et du sur-équipement à la gabegie, il n’y a souvent qu’un pas ! Attention à l’entorse et à la fracture de fatigue monétaire !

Bref, en surconsommant, le Traileur rajoute une grosse pierre à l’édifice carbone de l’empreinte de sa chaussure à crampons !

Par ailleurs, les rassemblements king size de Traileurs n’épargnent pas la forêt et les campagnes de la turpitude humaine – sous le buff se cache un homme, vil – et transforment la pureté en décharge très grand public ! Comme si le prix exorbitant du dossard donnait privilège à certains (pas tous, bien évidemment) de bazarder leurs « métabolites » …

Nous l’évoquions plus haut, le Traileur est un baroudeur qui n’hésite pas à s’engager sur des Ultras à droite et à gauche, en France comme à l’étranger ! Vous nous voyez venir … Rouler 50 bornes pour en courir 10 est un crime, mais voler 500 pour en arpenter 100, cela devrait passer crème ! Au nom de quoi cette distorsion devrait-elle être admise ? De l’esprit Trail sans doute ! Coup de sifflet ! Non !

Derrière l’amour de la nature, le Traileur est perclus de contradictions, lesquelles résonnent comme des larsens insupportables dans ses oreilles trop habituées aux sirènes mielleuses de sa bonne conscience souvent factice et achetée en solde !

Précision ultime, nous ne généralisons assurément pas le portrait même si …




Le Joggeur Qui Râle

 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com