UpDate # C'est quoi un Runner 3.0?

Mis à jour : 28 déc. 2019

Ah ce Jean-Run et ses paradoxes! De paradoxe il n'en est rien quand on regarde à la loupe le loustic et ses kilo-semblables runners 2.0 ... La compétition postule engagement, travail, rigueur et un peu de performance, même relative! Tandis que la reconnaissance creuse glanée à coup de selfie post-séance avec données moribondes, c'est automatique! Mais comme les antibiotiques, à force, c'est néfaste!



Deux méthodes pour briller grâce au running!

La gesticulation sociale d'une part et la performance de l'autre. Chacun son camps, à chacun ses facilités ou ses forces!


Coté gesticulation sociale - vous noterez l'a priori négatif totalement assumé de l'auteur (bibi!) - les réseaux sociaux bien sûr et l'affirmation par le paraître (la sur-consommation).


On a déjà à peu près tout dit sur le concept. Mais le runner 2.0 se renouvelle et s'invente à chaque normalisation de ses pratiques. Tel un virus développant une tolérance au vaccin, Narcisse Ego a besoin de toujours plus pour se démarquer et avoir sa dose! Le selfie, le compte-rendu de séance insignifiante, le RacePack du samedi soir, le slogan #Pathos creux et les louanges factices et fantasmées d'une communauté qui n'a que du bonheur à partager ... On dirait un concert des enfoirés! Nous vous invitons à lire nos chroniques pour cerner le runner 2.0 dans sa complexité simpliste



De l'autre coté du périphérique sportif, le runner rigoureux. Pas nécessairement un champion d'ailleurs, mais un éternel insatisfait. Il verse a minima dans le 2.0 à ses heures. Ce type de runner finit par s'agacer des gesticulations décrites plus haut. Il sent comme un malaise, comme un truc qui ne va pas, ou de travers. Sa reconnaissance, il se la construit dans la sueur et les rictus de la souffrance. Il sort les babines!


Rien de bien nouveau me direz-vous. Non ...


On parle bien du runner 2.0. Mais on parle parfois, comme pour transiter doucement vers une mise à jour du concept, du runner 3.0 ... quésaco?


Le runner 3.0, c'est le "droit à" du runner 2.0 de dire tout et n'importe quoi sans avoir à en supporter les retours de flammes! Le runner 3.0 est un être susceptible, capricieux, tout puissant. Un runner immature ... il babille sur son clavier quand vous le taclez ... Ça déchire le tympan cognitif à coup de marteau indigent!


Pour revenir au titre de cette chronique, le Runner 2.0 méprise la "compétition" en ce qu'elle ne serait que concours d'ego et de chiffres, antinomiques par essence de l'esprit running qu'il a entrepris de définir par décret, lui et ses semblables.


A coté de cela, il publie chacune de ses sorties sur les réseaux sociaux. Des sorties ... anecdotiques d'ailleurs.


Le rejet des chiffres d'un coté et l'étalage de ceux-ci de l'autre. Pourquoi? Comment? Sommes-nous trop sots pour comprendre ce qui apparait comme un "paradoxe" (le terme "paradoxe" est l'astuce de l'homme prétentieux pour justifier sans se rabaisser ce qu'il ne comprend pas).


Nous avons la prétention d'avoir compris le "truc"!

Le runner 2.0 ou 3.0 est un malin! Ne pouvant afficher des chiffres honorables au rayon "compétition", il se rattrape en étalant des figures moribondes mais cette fois-ci en mode "juste pour le plaisir" en s'inventant un rôle d'influenceur et de moteur-motivation de ceux qui ne courent pas encore ou qui s'y mettent juste. Quelle prétention! Quel culot!


Tout cela pour nourrir un ego qui ne trouve matière par ailleurs dans les composantes de l'existence. Pour combler cela, il entend emporter le monde avec lui dans son insignifiance avec applaudissements et félicitations obligatoires!


Pointer cela, douter de l’honnêteté du procédé ou toute marque de désapprobation (ou simple refus d'adhésion manifesté) sera considéré comme le mal absolu ... et pourtant , ce cirque ne profite à personne! Simple concours de factice, pyramide de Ponzi de l'Ego ... non, tu n'incites personne à faire du sport, à se reprendre en main. Tu te sers toi seul (les plus malins en font un billet en vendant des chaussettes, des cacahuètes et des codes promos ...).


Le Runner 3.0 prenait donc le relais d'un Runner 2.0 usé, prévisible et sans effet sur l'Ego et l’égrégore malsain du Running 2.0 ...


A l'heure de l'Upgrade (2.0 > 3.0), certains "repentis" réalisent l'imposture. Les autres, confrontés à la réalité tel le vampire face à la gousse, renchérissent encore davantage ... quérulents, vulgaires et ridicules.


Le Joggeur Qui Râle




246 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2018 by Le Joggeur Qui Râle. Proudly created with Wix.com